27 Janvier 2016 : Négociations Salariales


Publié le 27/01/16
Dernière mise à jour le 24/03/16

COMMISSION NATIONALE DE NÉGOCIATIONS

27 Janvier 2016

Ici, notre habituel DIRECT des NÉGOS

INFO du Webmaster : Cette page,  réalisée en DIRECT pendant les négociations est accessible à celles et ceux qui nous en font la demande.
N'oubliez pas d'actualiser votre navigateur pour suivre ce DIRECT  ( F5 pour IE & Firefox)


Délégation SUDCAM : Christian BRIAUD, Denis MARION, Gilles BLANC, JY SALVAT

A l'ordre du jour :
- LES SALAIRES

 

Début à : 10h02

FNCA : Présente ses vœux de santé pour les salariés, leurs familles et les proches.
Vœux également pour le CA. Vœux de bon dialogue social. L'environnement est en mouvement intense. Ajoute qu'il faut préserver notre branche.
L'ordre du jour est consacré à l'évolution des salaires, ce sera "le gros morceau" et ensuite mettre en place l'agenda social.
A propos de l'agenda social, le 12 février ne pourra pas se tenir. Il pourrait être remplacé par le 24 ou 25 février.
Le 22 juin pose problème à la CGC (AG de leur syndicat). Nous essaierons de trouver une autre date.
 
FNCA : Nous avons décidé de faire les négociations  en année pleine pour avoir une visibilité pour les salariés.
Le 14 janvier une réunion technique a eu lieu où l'ensemble des documents vous ont été remis.
Sur la situation économique, nous pouvons retenir en synthèse une croissance faible. En ce qui concerne les salaires, les niveaux de rétribution globale restent atypique. Le positionnement du salaire espèces est en progression sur toutes les positions. Sur le salaire de base, l'écart s'est réduit.
En janvier 2015 il y a eu une augmentation de 0,25 % sur la grille de manière unilatérale. Il faut ajouter que les mesures locales ont contribué à hauteur de 0,72 % ce qui a fait une augmentation de 0,9 %.
Ceci est à mettre au regard de l'inflation réelle (0,03 %) ce qui a permis une augmentation de pouvoir d'achat des salariés.
Nous allons laisser la parole aux OS
 
CGT : Pour la CGT, nous vous avons fait parvenir nos revendications salariales. Nous allons vous donner les explications. 3 milliards de résultats en 3 trimestres. Donc il y a une marge de manœuvre. Vous avez fait le choix des actionnaires. Vous créez des travailleurs pauvres. Vous rétorquerez qu'il y a des augmentations nationales (aumônes pour certains, pourboires pour d'autres). Les augmentations locales ne vont qu'à ceux que vous considérez comme "plus performants". Rappelle les différents sujets où le groupe a fait des pertes (Subprimes, Grèce, Portugal, USA...). Rappelle les exonérations de cotisations sociales qui sont en fait des pertes de salaires.
Rappelle également la stabilité des effectifs, la baisse des conditions de travail, les résultats élevés.
Demande une hausse importante de salaire notamment les niveaux bas. Rappelle les propositions qu'ils ont envoyé. Demande la baisse du temps de travail à 32h00. Propose une relance par la consommation en commençant par augmenter les salaires. Demande des salaires décents...
Il est urgent d'agir.
 
FO : Merci président. FO partage dans sa globalité l'analyse de la CGT. En 2015 les résultats seront proches de 4 milliards d'euros. Les salariés des CR ont apporté l'essentiel de ces résultats. Les salaires les plus bas se rapprochent du SMIC. De nombreux jeunes entrants ont un reste à vivre négatif. Demande 130 € bruts mensuels.
 
SUDCAM : Nous partageons les analyses précédemment faites. Notre salaire de base s'éloigne des autres dans le monde bancaire. Vous avez des oursins dans les poches. Nous avons un contexte économique difficile on peut l'entendre mais nous faisons des résultats. Nous posons la question des résultats pour quoi faire ? Serons nous obligé de faire un nouvel accord sur la rétribution globale pour minimiser ces écarts. Nous croirons que vous respectez le travail des salariés quand leurs augmentations seront du niveau de celles que vous vous appliquez et nous en sommes loin.
 
FNCA : Nous venons de vous dire que les écarts se réduisent (c'est une réponse pour la compréhension).
 
SUDCAM : Nous ne sommes pas d'accord avec cette analyse.
 
CFDT : Merci président, merci pour vos vœux, nous partageons vos remarques. Le contexte économique décrit est là. Cependant certains signes sont positifs. Le contexte est tendu mais avec quelques sources d'espoir. Nous remarquons que l'écart en salaire de base se creuse avec l'AFB.
Nous passons selon vos chiffres l'écart de 10 % (base de la rétribution globale). Nous vous demandons une hausse supérieure à l'inflation. Nous vous demandons une hausse RCE RCP RCI de 0,7 % avec un plancher pour les bas salaires, une hausse de 3 % des périphériques.
 
CGC : Nous ne demanderons pas 4 % mais pas 0,2 % non plus. Nous souhaitons que les augmentations soient acceptables par tous.
 
CFTC : Nous sommes conscients de la situation économique difficile mais cela l'a été aussi pour les salariés (réaménagement, ...).
Les salariés s'attendent à une reconnaissance mais pas uniquement en disant merci M X.
Nous demandons une augmentation de 1,2 % sur l'ensemble de la grille avec un plancher.
 
FNCA : Merci pour ses positions. Interruption de séance de 20 minutes
 
Reprise à 10h19.
 
FNCA : Nous avons noté attentivement ce que vous avez dit les uns et les autres.
Il y a certains points que nous pouvons partager, d'autres que nous voudrions préciser.
Nous partageons que l'année 2015 sur le plan de l'activité a été riche et dense. 2 éléments exceptionnels : les réaménagements et la conformité. Nous partageons aussi d'autres remarques plus ponctuelles comme la facturation des jeunes et des personnes fragiles. Il y a certainement des choses à faire.
Nous voudrions préciser 2 points : en ce qui concerne l'écart avec les concurrents, il faut distinguer 2 choses.
Tout d'abord l'écart en pourcentage des salaires s'est bien réduit, par contre sur la structure de notre salaire a grandi et dépassé les 10 %. C'est pour cela que nous avons fait le dossier de la rétribution globale, nous le suivons.
Le 2ème point que nous voulons éclairer est celui d'une OS qui reconnait que le contexte est difficile et qu'on doit faire autant de résultat. Nous rappelons que 80 % des résultats des fonds propres des CR sont conservés ce qui permet de pouvoir respecter les ratios et ainsi continuer à exercer le métier de banquier comme nous l'entendons.
Par rapport à vos attentes, nous avons entendu qu'il y ait un niveau minimum pour que ce soit raisonnable, acceptable, présentable.
Nous avons entendu qu'il serait important d'associer la RCI sur la RCE. Nous n'y sommes pas favorables car nous pensons qu'il faut rester sur la RCE. nous avons entendus une demande sur la RCC. Nous n'y sommes pas favorable.
Notre proposition est de 0,25 % sur la RCE.
 
CGC : Nous sommes dans la zone que nous évoquions pas présentable. Nous en prenons note mais cela n'est pas respectueux des OS.
 
SUDCAM : Nous ne sommes pas surpris. Vous dites que vous vous focalisez sur les RCE. Certains de nos collègues ont subi des RCI pour compenser une baisse de RCE, il faut donc aussi augmenter les RCI .
L'année dernière l'inflation prévisible était de -0,18 et vous avez proposé 0,25. Là la proposition est de 0,25 pour une inflation prévisible de 0.4.
 
FO : Nous allons continuer dans l'humour, nous pensons que 0,25 est votre niveau d'écoute c'est à dire presque 0.
( note du Webmaster : Bravo FO, depuis le temps que je retranscris sans être présent, cela me semble vrai !)
Vous nous faites penser que vous voulez une proposition unilatérale.
 
CFDT : Cela démarrait pas mal, vous reconnaissez une activité importante et vous avez fait une proposition qui n'est pas réaliste. Nous pouvons comprendre que vous voulez privilégier les RCE sur les RCI mais il ne faut pas les oublier.
Nous rejoignons les arguments développés par SUD. Nous allons vous donner notre plancher : 250 € avec hausse de 0,6 % sur RCE, RCP, RCI.
 
CFTC : Nous sommes sans voix, interloqués...de 4 à 8 € d'augmentation brute. Vous avez parlé de dialogue et nous en sommes loin. Gagnons du temps arrêtons nous là.
 
FO : Votre proposition est inacceptable. L'argument des fonds propres n'est pas recevable. Vous prônez l'exemplarité, nous en sommes loin. Nous ne pouvons accepter des hausses de plus de 8 % pour les dirigeants et 0,25 % pour les salariés.
 
CGC : Pour pouvoir équilibrer l'inflation, il faut un minimum de 0,6 %.
 
FNCA : Suspension de 15 minutes ( il est 11h35)
Reprise 12h15
 
FNCA : Vous semblez avoir interprété notre 1ere proposition pour en faire de l'unilatéral. Nous avons pour but d'avoir un accord mais nous n'en faisons pas une obligation coûte que coûte. Nous voulons un accord mais pas à n'importe quel prix mais nous privilégions un accord.
Votre demande de plancher nous pose un problème de principe pour la clarté de la grille.
Nous avons entendu vos demandes par rapport à l'inflation.
Nous restons sur la RCE car nous sommes engagés sur des dossiers avec les CR et faire un sujet avec la RCI semble compliqué.
Voici notre proposition :
RCE : 0,4 sur Classe 2 et 3
0,5 sur classe 1
 
CFTC : Pourquoi le plancher déséquilibre la grille ?
 
FNCA : Cela crée un tassement et réduit les écarts.
 
CFDT : Très à chaud. Nous pourrions augmenter par exemple la grille de 0,7 % et compenser le manque par des RCI en fin d'année.
 
FNCA : Je propose que chacun puisse répondre à cette proposition
 
SUDCAM : Nous ne pouvons pas comprendre comment vous pouvez nous appliquer des choses que vous ne vous appliquez pas. Vos augmentations ne sont pas du même niveau que les nôtres, c'est déconnant !!!
 
CGC : Nous ne sommes pas OK pour une différenciation entre les classes.
 
CFDT : OK avec les remarques de la CGC sur le fait de ne pas faire de différence entre les classes. Nous attendons vos réponses sur RCC et périphériques. Nous allons y réfléchir pendant le temps du repas mais nous sommes loin.
 
FNCA : Pause, reprise à 13h45
Reprise à 14h00
 
FNCA : Y a t il d'autres prises de paroles préalable ?
Comme il n'y en a pas nous vous proposons d'avancer.
En propos liminaire nous voulons revenir sur la proposition précédente, la problématique qui nous a animé juste avant de déjeuner à savoir les bas salaires.
Nous vous proposerons une piste.
Nous vous proposons une revalorisation de la PCE 3. Ce montant là donne un signe visible.
Pour le reste, nous vous avions proposé une différenciation par classe qui n'a pas eu votre assentiment.
Proposition
RCE : + 0,5 % pour tous ce qui fait un delta par rapport à l'inflation de 1,08 %
Avec cela nous atteignons nos limites, nous voulons l'exprimer comme tel.
 
SUDCAM : Vous dites que vous faites des pas dans le bon sens. Pour nous le pas est tellement petit qu'on ne commentera pas. Vous êtes en train de discuter du chiffre après la virgule, nous aimerions parler de celui avant. Nous aimerions que vous appliquiez aux salariés ce que vous vous appliquez à vous. Cette proposition correspond à 100 € par an là où nous demandons 100 € par mois.
 
CGT : Vous ne dites pas que le Crédit Agricole est 1er en plein de choses mais pas en matière de salaires. La banque postale fait 400 € minimum pour ceux qui sont en dessous de 40000 € annuels. La Caisse d'Epargne ou le Crédit Mutuel proposent beaucoup plus.
Nous quittons la séance
 
FO : FO décide de quitter la séance car vos propositions vont à l'encontre des besoins des salariés.
 
CFTC : Vous parlez d'une revalorisation de la position PCE 3, combien cela représente t il de salariés ? . Votre proposition n'est pas acceptable.
 
CFDT : Vous essayez en revalorisant la position 3 de nous répondre mais là vous êtes à côté. Pensez à nos propositions. Il est vrai que quand la période d'inflation est importante, cela est plus facile.
Nous allons vous faire une proposition. Nous pouvons entendre qu'il y a une problématique sur la RCI.
Proposition : 0,7 RCE et 0,7 RCC.
Nous vous demandons de nouveau un plancher à 200 €.
L'accord au Crédit Mutuel est o.5 % avec un plancher de 200 €, ce qui représente 0,7 % du RCE.
Nous savons que nous n'aurons pas 18 aller retours mais on s'en rapproche.
 
CFTC : Nous avons 3 % des salariés en position 3 (1500 sur 64000)
 
CGC : Sur la position 3, pas de commentaire.
Il y a débat sur les RCI. Pour nous le point d'équilibre est à 0,6 en de ça ce n'est pas possible

FNCA : Interruption de séance de 15 à 20 minutes

Reprise à 14h55
 
CGT et FO ont quitté la séance.
 
FNCA : Nous voulons réaffirmer notre ambition d'aboutir à un accord. Nous rappelons la valeur que cela a pour nous. Pour prendre en compte les demandes de certaines OS
 
Proposition ultime (que dans le cas d'une signature)
RCE, RCC : 0,6 %,  Plancher de 150 €
Pas de périphérique
 
S'il n'y a pas de signature
RCE : 0,5 %      Augmentation de la rémunération PCE 3 de 5%

CFDT : Demande de suspension de séance

Reprise à 15h17
 
CFDT : Nous avons pris le temps de la réflexion. Nous avons noté votre souhait de l'importance d'une signature. Nous avons des chantiers en cours qui réclament que nous ayons des rapports sociaux apaisés. Nous avons une couverture de l'inflation prévisionnelle, ce n'est pas toujours le cas et nous apprécions.
Nous notons positivement l'avancée sur le plancher qui affecte jusqu'au niveau 7.
Pour les périphériques nous nous reverrons l'année prochaine.
Nous notons positivement l'avancée sur la RCC. Vous avez fait des moyens pas plutôt que des petits et c'est bien.
Nous avons une crainte sur l'évolution de l'inflation dans ces temps pas faciles, nous vous demandons à ce que nous nous revoyons. Nous consulterons de manière très positive nos sections.
 
CGC : Nous avions le mandat dans ces niveaux là, donc cela nous va. Nous sommes d'accord avec la clause de revoyure de la CFDT. Nous ne pouvons pas signer seul donc nous attendons les accords des autres pour signer.
 
CFTC : Nous sommes un peu décus mais comme cela couvrira l'inflation, nous serons favorables. Nous consulterons positivement nos équipes.
 
SUDCAM : Nous ne serons pas signataires à ces niveaux là.
 
FNCA : Nous notons avec plaisir les avancées. Concernant la clause de revoyure, nous sommes OK si l'inflation dépasse de 0,5 % la base prévue.
FIN DE LA NEGOCIATION SUR LES SALAIRES
 
FNCA : 2ème point de l'ordre du jour le calendrier social
Dates proposées : 25/2    24/3    26/5   juin à définir   28/9   27/10   17/11    22/12 (réserve)
Nous allons définir les sujets en fonction des besoins, des réformes, de vos demandes et des sujets d'actualité.
Il y aura les effets de la loi Rebsamen. Nous sommes en attente des décrets.
Il y aura les effets des travaux sur l'évolution du code du travail.
Il y a un risque de réduction des branches et sur ce sujet nous devrons être unis pour montrer que notre branche est active et qu'il y a un dialogue.
 
CFTC : Vous avez parlé de la révolution numérique. Ne serait il pas nécessaire de renégocier l'annexe 1 de la CCN.
 
FNCA: Notre convention est basée sur des fonctions repères plus que des métiers. Il n'est pas nécessaire de renégocier.
 
CFDT : Après vos déclarations plutôt généralistes, nous ne sommes pas inquiets au niveau de la CFDT car nous ne pensons pas qu'il y aura des changements pour les branches qui négocient.
Sur la loi Rebsamen, il manque beaucoup de décrets. Par exemple les temps de consultation des CE.
Il nous semble que le gouvernement veut supprimer des branches plus petites qui ne concerne pas comme nous 65000 salariés.
 
FNCA : Nous ne sommes pas inquiets sur l'évolution du Code du Travail, mais sommes plus inquiets sur l'avenir de la branche. Il faut que les branches vivantes le restent. Nos travaux seront regardés avec la plus grande attention.
 
SUDCAM : Dans le cadre du dialogue social, nous avons besoin d'avoir les comptes rendus des négociations plus rapidement comme cela nous éviterions des incompréhensions.
 
FNCA : Sujets à poursuivre (engagés en 2015)
 
Modalité de consultation du CE dans le cadre de la GPEC (février ou mars)
Apprentissage
Accord sur les incivilités (février)
Accord sur le régime de retraite supplémentaire (février)
 
SUDCAM : Nous voudrions parler : Télétravail, droit à la déconnexion, accords à échéance...
 
FNCA : Nous allons en parler.
 
FNCA : Suite des sujet et demandes de certaines OS
 
1- Demande sur les accords dans le cadre de la GPEC.
Cartographie des emplois, effectifs disponibles....pour aborder les métiers d'avenir.
L'évolution des métiers est plus "impactante". Nous partageons l'objectif. Compte tenu des éléments de contexte, nous devons sans cesse adapter notre plan moyen termes.
Période de mobilité volontaire sécurisée.
 
2- Télétravail et droit à la déconnexion.
Télétravail : Nous avions présenté ce sujet. Nous avions observé que cela concernait peu de salariés. Il y a eu quelques expérimentations qui ont été abandonnées. Nous avions donné les motifs pour lesquels cette négo n'était pas possible. Il y a vraiment des spécificités locales. Nous avons regardé localement et nous n'avons pas changé d'avis.
Concernant le droit à la déconnexion. Il s'agit d'un vrai sujet. C'est lié à notre activité. Il doit y avoir un besoin de calage. Il faut travailler sur ce sujet.
 
3- Fin de carrières
Il y a plusieurs accords qui encadrent ce sujet. Une partie doit se traiter au niveau local. Une autre partie doit s'aborder nationalement.
 
4- Dialogue social
Notamment il faudra travailler sur le parcours des élus. Une réunion des permanents pourrait se tenir le 15/2 après midi sur le vade mecum.
Accès aux données numériques pour les IRP. Des éléments sont communiqués mais il reste un effort de collecte reste à faire. D'autres dans le cadre de la CPC.
Sur l'égalité professionnelle, nous avons fait beaucoup de chose, nous en avons parlé dans la conférence des permanents.
Accord sur les handicapés : prise en charge au niveau local
PERCO de branche : c'est plus un sujet de négociations locales
 
FNCA : Sur les accords qui arrivent à échéance
Temps partiel : septembre 2016
Accord sur les fusions : fin d'année
Temps de travail : juin 2016
Incivilité : septembre 2016
Perco de branche
Nous aurons pas mal de dossiers à traiter cette année.
 
FNCA : Y a t il des sujets à ajouter ou des remarques
 
SUDCAM : Nous trouvons pas mal de sujets que nous avons demandés. Il faut rajouter le PACS qui pour nous n'est pas clos. Sinon on s'y retrouve en précisant sur l'e-learning et les fins de carrières.
 
CFDT : Nous sommes globalement d'accord avec vos remarques. Nous aimerions parler de la digitalisation. Il ne faut pas oublier le local. Mais il faut organiser entre national et local. Nous serions sur de la RSE. Dans la GPEC nous sommes dans les parcours, les débuts et les fins de carrières. Il faut ajouter les mobilités inter CR. Comment fluidifier au delà des parcours de directeurs des autres salariés,  Il faut ajouter les aidants dans le cadre des accords handicap.
Il faut travailler sur les BDU.
 
FNCA : Pour rebondir sur vos propos : ok sur les aidants (handicap)
 
CFDT : La date du 15/2 nous pose problème.
 
CGC : Nous soutenons les propos de la CFDT. Il faut que la branche travaille sur des cadres qui seront développés en local.
 
FNCA : Nous aurons 2 dates à confirmer : 25/02 et mois de juin
Nous voulions vous parler des primes de diplômes. Pour le bachelor il y a une prime de diplôme et une prime par UV.
Dans le cadre du nouveau diplôme, nous devons passer par une mesure transitoire pour passer de l'ancien diplôme au nouveau par équivalence. 5 blocs au total. Les primes seront attribuées par bloc et non par UE.
 
SUDCAM : Nous aurions aimé une note préalable
 
CFDT : Pareil que SUD.
 
Fin à 16h35

 

Cette page a été rendue  PUBLIQUE
SANS CORRECTION dès la fin de la séance  ( 16 h 37 )

C'est cela la TRANSPARENCE SUDCAM

Pour toute info sur ce Direct n'hésitez pas à nous contacter