Compte rendu negociation du 7 janvier 2009 délégation sudcam : christian briaud, denis marion, marcel le bris, jean yves salvat. après les vœux du président, qui annonce d'entrée que l'année sera difficile, laissant ainsi présager le sens de la négociation, 6 organisations syndicales font une déclaration commune (cfdt, fo, cftc, unsa, sniacam, sneca-cgc), demandant une revalorisation de 1.08 % au titre de l'année 2008. dans la foulée,...


Publié le 22/03/09

COMPTE RENDU NEGOCIATION DU 7 JANVIER 2009


Délégation SUDCAM : Christian BRIAUD, Denis MARION, Marcel LE BRIS, Jean Yves SALVAT.

Après les vœux du Président, qui annonce d\'entrée que l\'année sera difficile, laissant ainsi présager le sens de la négociation, 6 organisations syndicales font une déclaration commune (CFDT, FO, CFTC, UNSA, SNIACAM, SNECA-CGC), demandant une revalorisation de 1.08 % au titre de l\'année 2008.
Dans la foulée, SUDCAM et la CGT font part de leurs demandes communes : 400 € nets par mois et pas de salaire en dessous de 1600 € nets. Ces demandes sont certes supérieures à ce que nous avions demandé au congrès, mais permettent de faire face au front commun des 6 autres OS.

La délégation patronale demande 40 minutes de suspension de séance.
Après 1h08 d\'absence (comme par hasard), et après un préambule long et fastidieux, la FNCA propose un rattrapage de + 0.40 % d\'augmentation au titre des RCE, pour l\'année 2008 (soit une augmentation de 0,27 % du salaire car les RCE représentent en moyenne 68% de la rémunération). Cette position est incomprise par l\'ensemble, d\'autant que lors de la négociation sur les salaires 2008, le rapporteur de la FNCA avait dit qu\'il n\'était pas question de perdre du pouvoir d\'achat. 8 mois plus tard, le discours est différent.
Au final, la FNCA propose, de manière unilatérale, un rattrapage de + 0.60 % au titre de l\'année 2008, avec versement au 1er janvier 2009 (soit une augmentation moyenne de 0,408% alors que la perte de pouvoir d\'achat est de 2,25% pour la seule année 2008). Pour être concret, un salarié ayant un RCE de 1470 € (position 3), aura une augmentation brute mensuelle de 8,82 € bruts. Après avoir demandé aux salariés du réseau de trouver des capitaux pour compenser les erreurs de gestions de CASA et de ses dirigeants, il est clair que nos patrons veulent aujourd\'hui nous faire payer la crise dont ils sont responsables. Les négociations sur les salaires 2009 auront lieu en mars. Une raison supplémentaire pour se mobiliser le 29 janvier et leur faire comprendre qu\'il y en a franchement ras le bol.