La prime "Gilets Jaunes-Macron" au Crédit Agricole


Publié le 21/12/18
Dernière mise à jour le 11/01/19

Voici une liste des primes promises par nos Directions.

C'est assez différent d'une CR à l'autre , pourtant  nous faisons tous partie du même groupe.

 Groupe Crédit Agricole 

Anjou Maine 500 €
Centre Loire 500 €
Champagne Bourgogne 500 €  hors cadres de Direction
Charentes Périgord 500 €
Centre Ouest 500 €
CMDS 500 €
Côtes d'Armor 500 €
Finistère 500 €  hors cadres de Direction
Loire Haute Loire 500 €
Lorraine 500 €
Nord De France 500 €
Normandie 500 €
Normandie Seine 500 €
Morbihan 500€
Savoies 500€
Sud Rhône Alpes 500 €
CATS 500 €
Guadeloupe 500 € sauf managers
La Réunion 500 €
Val de France  600 € pour ceux inférieur à 1,5 SMIC, 500 € pour les autres
Côtes d'Armor 600 €
Ille et Vilaine 600 €
Nord Est  500 € si salaire brut < 36000€ ,  1000€  si salaire brut < 27000€ . 0 a-delà.
Pyrennes Gascogne 500  € à 1100 € inversement proportionnelle à la rémunération.
Aquitaine 700 €
Nord De France 700 €
Brie Picardie  800 €
Alpes Provence  1 000 € hors cadres de Direction
Atlantique Vendée 1 000 €
Ile de France 1 000 €
Languedoc 1 000 €
NMP 1 000 €
Provence Côte d'Azur 1 000 €
Toulouse31 1000 € CDD & CDI, hors cadres de Direction
   
C.A.  Assurances Solutions 500€ pour les salaires < 45.000€ /an,  750€ si < 30.000€, 1.000€ si < 27.000€/an
LCL  500 € si salaire brut < 35000 , 1000€ si salaire brut  < 25000 . 0 au-delà 

 

 Autres établissements 

Société Générale 250 €
La Poste  300 €
BNP  1 000 €
Crédit Mutuel  1 000 €
CIC  1 000 €

Tableau actualisé le 7 Janvier 2019 .

Cette mesure adoptée par le Parlement le 21 décembre 2018 permet aux employeurs de verser à leurs salariés (dont la rémunération est inférieure à 3 SMIC), une prime exonérée d’impôt sur le revenu, de cotisations sociales patronales et salariales et de prélèvements sociaux (CSG/CRDS ) dans la limite de 1 000 €.

Comment ça marche ?

  • Cette prime exceptionnelle exonérée d’impôts et de prélèvements sociaux jusqu'à 1 000 €, peut être versée par toutes les entreprises à leurs salariés
  • Elle devra faire l'objet d'un accord d'entreprise conclu avant le 31 mars 2019
  • En attendant, le chef d'entreprise peut décider unilatéralement de la verser entre le 11 décembre 2018 et le 31 mars 2019

 

  • Il ne faut pas que cette prime se substitue aux augmentations et primes prévues par les accords de branche ou d’entreprise ou les usages de l’employeur
  • Cette prime exceptionnelle ne peut être versée qu'à des salariés dont la rémunération en 2018 est inférieure à 3 SMIC
  • Elle doit être versée avant le 31 mars 2019. Les modalités quant au versement de la prime sont arrêtées avant le 31 janvier (sans accord entreprise) ou avant le 31 mars (avec accord d’entreprise).