Le direct des Négociations Nationales du 23 Février 2021 !


Publié le 23/02/21
Dernière mise à jour le 20/03/21

COMMISSION NATIONALE DE NÉGOCIATIONS

Mardi 23 février  2021

CE DIRECT réalisé pendant les négociations est accessible à celles et ceux qui nous en font la demande.
N'oubliez pas d'actualiser votre navigateur pour suivre ce DIRECT ( F5 pour IE & Firefox)

Equipe de négociation SUDCAM  : Katty Sahuc, Karine Saussereau, Rémy Lapeyre, Jean-Yves Salvat   en visio conférence

A  l'ordre du jour: :
  • Agenda social 2021
  • Conditions de travail
  • Incivilités

 

Début :  10h00.

FNCA : Annonce le décès d'un membre de l'équipe fédérale.
Concernant la séance de janvier, nous voudrions retenir un mot c'est celui de "responsabilité". Nous pouvons être très satisfaits de cette négociation qui a duré près de 7h00.
Nous sommes encore sous forme distancielle. Nous risquons que cela dure encore quelques mois.
Nous poursuivons donc les négociations de l'année après une belle négociation avec un accord avec 3 OS. Nous vous remercions pour votre engagement. Cela en valait la peine car nous avons réussi à signer un accord. C'est un acte très important dans le contexte actuel. Nous avons su de part et d'autres faire preuve d'écoute et de sérieux. C'est un signe important de notre dialogue social de branche.
Nous allons parler de l'agenda social, des conditions de travail et incivilités
 

SUDCAM :   Déclaration 

                              Déclaration préalable SUDCAM

Nous avons trois sujets à l’ordre du jour et nous allons faire une déclaration préalable sur ces trois points.
Concernant les thèmes des négociations, cela fait plus de 10 ans que SUDCAM demande un accord-cadre sur le télétravail. Les récentes déclarations de la ministre du travail pointant du doigt négativement la Caisse d’Epargne et le Crédit Agricole semblent venir appuyer notre demande.
 Si SUDCAM avait été entendu dès sa demande initiale nous n’aurions pas eu besoin de mesures d’urgence comme actuellement. 
Le sujet sur les conditions de travail mérite à lui seul une déclaration approfondie que nous ferons lors du point venu.
Concernant les incivilités, globalement la branche les mesure bien mais des exemples des entités devraient être annexées afin d’étayer au mieux les marches à suivre. 

SNECA / CGC  Déclaration 

                         Aide à l’acquisition de matériel de travail à distance

Cela va faire presque un an que nous traversons une crise sanitaire qui a profondément bouleversé les organisations du travail. La Branche Crédit Agricole a parfaitement joué son rôle en mettant en oeuvre une organisation permettant de protéger ses salariés et ses clients, tout en assurant son rôle d’Opérateur d’Importance Vitale. Grâce à la mobilisation des équipes informatiques de la Branche (CAGIP, CATS, informatique privative des différentes entités), de nombreux salariés ont pu assurer la continuité d’activité à domicile. Malheureusement, ce travail contraint à domicile perdure, et a même été renforcé dernièrement par le gouvernement.

Ainsi, de nombreux collègues continuent d’exercer leur activité à domicile, avec un équipement qui n’est pas toujours adapté. En effet, beaucoup de salariés se retrouvent depuis des semaines avec leur ordinateur portable doté d’un écran de 14 pouces, puisqu’ils n’ont pas eu la possibilité de prendre leur écran à domicile. De même, ils sont très peu à être équipés de chaises ergonomiques, permettant de travailler dans des conditions acceptables. La Branche Crédit Agricole qui, depuis le début de la crise a toujours anticipé les mesures à mettre en oeuvre pour répondre aux contraintes liées à la crise sanitaire, est en retard sur ce sujet de l’aide à l’acquisition de matériel de travail à distance.

Les partenaires sociaux de Crédit Agricole SA ont signé un accord permettant à chacun d’améliorer les conditions matérielles du travail à distance. Ainsi, chaque salarié bénéficiera d’une aide à l’acquisition de matériel personnel pouvant atteindre 180 euros. Cette aide financière a pour objectif de permettre à chaque collaborateur en CDI de procéder à l’acquisition en propre de mobilier de bureau (fauteuil, bureau, …) et de matériel informatique (écran, périphériques, …).

Elle s’applique de manière rétroactive à tous les achats effectués depuis le 16 mars 2020.

Le montant effectif du versement correspond à 50 % de la valeur (TTC) du ou des biens acquis dans la limite d’une enveloppe globale de 180 euros (si le montant total de la ou des factures transmises est supérieur ou égal à 360 € TTC, le montant du remboursement sera de 180 €).

Le SNECA demande qu’un accord identique soit signé au niveau de la Branche, pour aider les collègues qui travaillent à leur domicile dans le cadre des mesures imposées par les pouvoirs publics, à acquérir du mobilier de bureau ou du matériel informatique.

CFDT : Il y a eu il y a 2 semaines une émission sur France 2 qui ont montré des dérives dans certains endroits notamment sur le classement des individus et sur la vente forcée.
Nous vous demandons de regarder aux endroits où cela se fait et de demander aux managers de cesser ces agissements.

FO :  Le télétravail est une demande récurrente de FO our avoir un accord cadre sur le sujet.

FNCA : 2 sujets par rapport à vos interventions. Concernant Cash Investigation, il nous a semblé que le contre-feu ne soit pas plus important que le feu lui même. Il y a eu assez peu de remontées négatives. Nous pensons que cette stratégie était la bonne. Nous avons un plan à 10 ans. Vous soulignez qu'il peut exister des écarts, nous pensons que c'est très limité. S'il reste des cas, il faut les signaler. Mais ne stigmatisons pas l'ensemble. Les indices de satisfaction clients et salariés sont bons.
En ce qui concerne le télétravail, nous allons en parler dans l'agenda social, une OS parle même de 10 ans. Nous n'avions pas éludé ce sujet. Nous sommes aujourd'hui dans un télétravail d'urgence lié à la crise sanitaire. Nous ne sommes pas obligatoirement dans le télétravail en période "normale".
En ce qui concerne l'accord de CASA, la mesure est particulière car CASA n'est présent qu'en Ile de France et la situation est particulière en Ile de France, ce n'est pas le cas dans le reste de la France notamment une différence entre l'Ouest et l'Est. Nous n'avons pas prévu de négocier un accord sur l'accompagnement matériel.
Il y a eu une mise en accusation de la Ministre du Travail concernant les groupes Caisse d'Epargne et Crédit Agricole. Il y a des inspections actuellement dans les CR. Nous respectons les consignes et les salariés. Nous en reparlerons tout à l'heure mais ce n'est pas le moment de négocier un accord cadre sur le sujet.

FNCA :                         Agenda social
Il y a des accords qui arrivent à échéance.
Il y a également le lien entre dialogue local et dialogue de branche.
Nous allons faire 2 "thèmes" ceux imposés (échéances en 2021) et ceux que vous avez demandé (certains ont été retenus d'autres non)
Thèmes imposés :
Conditions de travail (échéances 31/3/211)
Incivilités 
Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes : dispositifs législatifs ont changés 
Travail à temps partiel (durée minimale)
Organisation et financement formation alternance et apprentissage
Aspects sociaux des fusions Suivi d’application des annexes 1 et 2 (emplois, classifications, organisation temps travail)
Article 32 sur primes de diplôme Reconversions et promotions par alternance Négociations salariales de branche.  Non pour : Intelligence artificielle,
Action logement,  Annexe 1 Rémunération globale Mécénat de compétence, arrondi salaire, accompagnement des violences conjugales Accompagnement congés parental PACS et égalité des droits Article 20
Fin de carrière : accord local car diagnostic préalable.
Nous pouvons avoir une réflexion nationale qui pourrait apporter de l'aide au local. Cela ne peut se faire qu'à partir du moment où le cadre de la réforme des retraites sera fait. La réflexion ne peut pas se faire actuellement par manque de cadre.
Télétravail : vos demandes sont unanimes en la matière. 
Nous ne sommes pas dans le cadre d'un retour à la normale sanitaire, donc nous sommes en télétravail de crise, le timing est inadapté au niveau de la branche.
Le télétravail et travail à distance relève du bloc 3 (négociation au niveau de l'entreprise).
Sujet pouvant s'intégrer dans l'agenda social
Lutte contre toute forme de discrimination portée par une OS (SUDCAM): Cela semble pouvoir s'intégrer

CFDT : Merci pour le degré de précision. Cela serait bien que chaque OS connaisse les demandes des autres. 
Satisfaits sur art 32. Action logement c'est votre position. Nous sommes déçus dans d'autres sujets : fin de carrière...
Nous pourrions avoir une branche homogène. 
Sur le télétravail il y a des CR qui font mouvement, nous partageons le fait avec FO que cela ne soit pas normatif. Cela se fait très bien dans d'autres accords.

SNECA : Nous avions revu à la baisse nos exigences vu l'agenda social.
Nous avons noté que les 3 demandes n'ont pas trouvé grâce à vos yeux. En ce qui concerne l'annexe 1 nous pensons que cet accord est complexe et qu'il fallait prendre de l'élan comme vous l'avez dit. Nous ne pensons pas qu'il faille encore le reporter comme en 2019. Nous aimerions l'ouverture de réunions techniques.
Concernant la réflexion sur fin de carrière et retraites progressives, nous avions compris qu'il y avait une ouverture il y a quelques mois. Peut être faut il nous dire que la branche ne veuille pas s'en emparer. Nous serions plus ambitieux que la loi en la matière.
Accord sur le télétravail : nous trouvons cela étrange que la branche ne puisse pas y travailler actuellement. Nous avons l'impression qu'il y a de moins en moins d'accords normatifs dans la branche. C'est un sujet d'importance et probablement d'attractivité.
Nous avons un peu de regret sur le sujet car nous avions 3 thématiques et aucune n'ont été reprise.

FO : Nos demandes avaient été modestes compte tenus de notre présence comptée en CPPNI. D'autres sujets ont été portés par d'autres OS. Nous nous sommes contraints étant donné le décret sur la représentativité. Nous ne sommes pas en période de télétravail mais de travail contraint à domicile. Nous avons vu l'agilité dans certaines CR. Cela est du conjoncturel, nous aimerions réfléchir sur le structurel. Nous avions parlé d'un accord cadre non structurant. Il faut en parler le plus rapidement possible surtout que nous risquons de quitter la table des négociations en 2021.

SUDCAM :  Si je commençais par un peu de provocation je dirai « dites-moi ce que vous voulez et je vous dirai comment vous en passer ».
" Ce n’est pas d’actualité, pas possible ou pas cette année..."  C’est le sentiment global de notre délégation en ce moment.
Sur les différents thèmes que nous avions demandés, sur le télétravail on confirme que c’est un accord qui doit être réfléchi sur plein de thèmes évoqués en bilatéral car nous continuons à avoir une réflexion là-dedans. Nous ne parlons là pas du travail dégradé dû à la pandémie, nous voulons un accord de télétravail où les salariés sont acteurs, avec les conditions matérielles, etc etc.

Plus tôt on va commencer cette réflexion plus tôt nous poserons le cadre. C’est effectivement du bloc 3, nous souhaitons malgré tout que cela nous fasse progresser en abordant ce thème. Nous avions aussi fait une demande sur les fins de carrière. Nous rejoignons d’autres OS sur le thème en nous appuyant sur ce qui se fait, en s’appuyant sur ce qui est bien dans certaines entités pour en faire profiter les autres.
Sur l’égalité des droits, les congés parentaux etc etc que vous ne voulez pas aborder, on reviendra l’année prochaine avec ces thèmes… Cela nous tient à cœur.
Sur la rémunération globale, petit rappel il y a 4 ans nous avons signé un accord sur ce thème. On a su travailler tous ensemble dans ce cadre-là. Nous notons un point positif car certaines demandes comme la lutte contre la discrimination sont évoqués. L’IA a été écartée. C’est intéressant d’en avoir discuté en CPNEFP mais cela concerne toutes nos entités, on pourra l’approfondir néanmoins.


FNCA : Nous avons noté positivement que vous avez calibré vos demandes en fonction de l'agenda chargé.
Suite à la demande de la CFDT, les OS ont exprimé leurs demandes mais si vous voulez vous les envoyer entre vous c'est possible. 
Sur action logement nous pensons que c'est important également. Il faut de la sensibilisation sans que ça passe par un accord.
En ce qui concerne le télétravail, c'est un sujet important pour vous...pour nous également. Cependant la pandémie ne nous permet pas d'avoir une réflexion sereine en la matière. Il y aura un bilan à la fin du 1er semestre de ce qui se fait et nous pourrons échanger en technique. Nous privilégions le local.
Pour les fins de carrière, nous avons dit oui aux réflexions. Il faut qu'il y ait des échanges sous forme bilatérale dans le 2eme semestre 2021. Ensuite nous verrons s'il y a quelque chose à faire.
Pour l'annexe 1, cela se fera en 2022 mais on peut envisager une technique dès la fin 2021.

SNECA : OK pour une technique sur l'annexe 1 dès la fin de l'année 2021.

CFDT : Nous actons positivement l'ouverture pour la fin de l'année sur les 2 sujets.

FO : Nous regrettons que sur le télétravail ce soit au 2eme trimestre pour les raisons que vous connaissez

SUDCAM : A partir du moment où déjà sur 3 des thèmes que nous avons demandés vous êtes prêts à en discuter, c’est bien, mais nous avons malgré tout une déception pour le télétravail  que vous souhaitez reporter fin 2021. Nous sommes ouverts à la discussion.

FNCA :            Accord sur les conditions de travail

Il rappelle l'importance que l'on doit accorder au bien être au travail, à l'environnement de travail, au projet d'entreprise à 10 ans.
La CPPNI du 23/3/21 devrait être conclusive mais si vous voulez signer dès cette date cela est possible.
Nous nous étions donné le temps en attendant la démarche de diagnostic. Une analyse qualitative et quantitative a été faite (+ de 10000 verbatim).
Les livrables ont été partagés lors de 6 réunions et 1 septième réunion a été faite pour faire la synthèse. Le groupe comprenait 8 représentants de OS, 8 de la Direction, des personnalités qualifiées de la MSA, ANACT....
Nous vous avons communiqué une proposition pour un nouvel accord il y a quelques jours.
Nous allons reprendre la structure du projet d'accord et reprendre point par point vos demandes.
Présentation des thèmes de l'accord.

SUDCAM : 

                                                   Déclaration SUDCAM Conditions de travail


La Délégation SUDCAM souhaite profiter de l’ouverture des négociations sur le sujet des Conditions de Travail dans les Entreprises de la Branche pour réaffirmer ici ses positions déjà exprimées en 2015. Car force est de constater que depuis cette date, les conditions de travail dans les Caisses Régionales ne se sont malheureusement pas améliorées.

Certes, les intentions présentées par la FNCA ou certaines Directions des Ressources Humaines peuvent apparaître comme louables, mais elles se confrontent malheureusement à une réalité du terrain bien différente. 
Ainsi, le conseil client mis en avant dans les campagnes publicitaires s’est effacé sous le poids d’une pression commerciale devenue insupportable pour de nombreux collègues. Les tableaux de Benchmark, les plans de rattrapage et autres challenges sont devenus le quotidien pour les salariés du réseau. 

Ces pratiques pourtant dénoncées par SUDCAM depuis plusieurs années et récemment médiatisées dans l’émission Cash Investigation sont venues ternir l’image de l’entreprise et celle des salariés. Nous espérons que cette négociation sera enfin l’occasion de se saisir de ces sujets de manière concrète. Pour notre syndicat il y a urgence !

FNCA : Nous sommes dans une entreprise commerciale. Il continuera à y avoir des suivi d'activité commerciale, des challenges.

SUDCAM : Nous ne nions pas le fait que nous sommes dans des entreprises commerciales par contre nous condamnons le benchmark sous toute ses formes, notamment les listes de salariés avec des couleurs (les bons et les mauvais) et cela est condamnable par la loi. 

FNCA : Des extrêmes sont toujours condamnables. Il faut faire remonter les cas localement. 

SNECA : Pour rebondir sur les propos de SUDCAM nous allons suivre attentivement les tableaux avec les couleurs, nous préférons le comment au combien.

FNCA : Nous devons rester dans un accord de niveau branche.
Le préambule sera écrit et envoyé avant la prochaine CPPNI.
Lecture des premiers points de l'accord.

FO : Comme l'a dit SUDCAM il y a un écart entre les intentions et ce qui se passe dans les CR. Nous regrettons dans cet accord que nous n'abordions pas la pression commerciale....
Des points de sémantique ou de terminologie. Nous souhaiterions que les verbes soient plus impératifs et qu'il y ait plus d'échanges en amont.

SNECA : Nous notons un certains nombres de point que nous avons évoqué. Nous aimerions ajouter à CSE, la commission CSSCT.
Nous voudrions l'introduction d'une phrase qui donne des exemples concrets. Nous aimerions que tous les acteurs soient associés dans les phases de tests. Ajouter amélioration "continue" des conditions de travail.

CFDT : Nous souhaitons ajouter un 5ème tiret qui concerne les espaces de discussion.

SUDCAM : 
« Ces engagements portent sur sept thématiques en cohérence et en interaction les unes avec les autres et explicitent le sens et le cadre des transformations de nos entreprises, et notamment la manière dont les entreprises de la Branche entendent produire la performance en intégrant de manière équilibrée le triptyque : satisfaction des clients, amélioration des conditions de travail des salariés et bonne marche de l’entreprise et en remettant le travail des salariés au cœur de nos systèmes et organisations. » 
  Mettre « le salarié » avant « la satisfaction client » et « bonne marche de l’entreprise ».
1.1.
1.1.1.
Le changement n’est pas forcément dans le bon sens. 
Certains changements que nous demandons depuis longtemps ne sont toujours pas mis en place (suivi du temps de travail) et pourtant impactent directement les conditions de travail.
« Les entreprises de la Branche s’engagent à promouvoir mettre en place des organisations respectueuses des individus, en cherchant à développer les marges de manœuvre de chacun à tous les niveaux de l’organisation en favorisant l’implication personnelle et la mobilisation des savoir-faire, leviers majeurs de la performance. »  
Plus incitatif, promouvoir n’est pas suffisant il faut s’engager à faire respecter. 
« - S’attacher au travail réel en prenant en compte les activités réalisées par les salariés dans les processus métier, et les choix d’organisation (en intégrant les objectifs de développement de la Caisse régionale) – Favoriser Encourager l’expression des salariés sur le contenu et ...  »
  Formulation ok, mais non respecté sur le terrain, il faut le prendre réellement en compte dans les faits, appuyer davantage sur ce point (seuls les objectifs et résultats commerciaux sont regardés). Il ne s’agit pas de travail réel mais de charge de travail.

 «- Encourager Prendre en compte l’expression des salariés par le biais des groupes de personnes composés à part égales par la Direction et les OS sur le contenu et l’organisation de leur travail en les associant le plus en amont dans la conduite des projets afin de garantir un véritable accompagnement des changements »
  Dans les groupes de travail on encourage l’expression des salariés qui sont d’accord avec la Direction.

« – Favoriser l’expérimentation et la réalisation de retours d’expériences »
  Nous voudrions avoir plus de détail sur cette phrase

......

FNCA : Suspension de séance

Reprise à 13h51

FNCA : Nous voudrions repartager le fonctionnement. C'est un accord qui engage sur plusieurs années les signataires. Cependant il faut voir la logique de l'accord et ne pas mettre en amont ce qui sera mis en aval. Il faut traiter des sujets fondamentaux.
Si à chaque article on dit qu'il y a trop de pression commerciale on ne va pas y arriver. Le fait qu'il y ait des suivis commerciaux, des objectifs commerciaux est normal. On peut vous entendre sur les irritants. Cela peut se mettre dans le point 2.
Il faut que chaque paragraphe traite de son sujet.
On pourra mettre CSE et CSSCT. 
La dernière phrase est le reflet de tout ce qui se fait dans l'observatoire, il est à noter que l'OS qui a posé la question n'est pas dans l'observatoire.
OK pour amélioration "continue" des conditions de travail.
Sur le fait de faire passer la satisfaction des salariés avant celle des clients, là c'est du fond mais nous sommes contre cette idée car ce sont les clients qui nous font vivre. Sinon on va fermer les boutiques.
Vous avez constaté que la mise en place s'est faite sur la mise en place plus ou moins bien faite par les entités.

SUDCAM : Suite aux réponses de la FNCA nous constatons que visiblement on a des grosses différences, quand vous ne mettez pas le salarié avant les clients sur les conditions de travail. On est en désaccord sur le fond. Sur la méthode, on reçoit un document que l’on ne peut amender qu’en CPPNI. On ne peut pas le faire avant car nous ne sommes pas en réunion. Donc on parle du texte. Les 4 OS donnent des propositions sur le texte, donc quelque part elles sont intéressées par le sujet…
C’est un problème de méthode, mais si vous souhaitez la changer faut en parler avant. Une préparatoire à la CPPNI pour parler du texte peut être ? Sur le ton de la plaisanterie en parlant de la signature, mais il n’y a même pas de préambule, c’est incohérent. 

FO : Nous sommes assez d'accord avec ce que vient de dire SUDCAM. Pour nous les remarques que nous faisons ne sont pas de la sémantique mais du fond. Il y a des choses à changer dans le texte. Soit on le fait dans la CPPNI soit on le fait ailleurs, mais pour le moment on le fait en CPPNI.

SNECA : La reprise perturbe un peu. On a eu la proposition d'accord que la semaine dernière. Nous sommes tous impliqués dedans depuis 1 an. Nous sommes d'accord pour améliorer la sémantique dans la semaine mais il faut parler du fond.

CFDT : C'est un des sujets les plus compliqués dans la négociation. C'est à la limite plus difficile de parler de ce sujet que des salaires. Nous avons un modèle entre nos entreprises et notre branche qui n'aide pas. Il y a un modèle compliqué. Derrière les mots, on a des tournures des phrases qui sont importantes. Nous sommes donc attachés aux mots. Nous pouvons entendre le rapporteur sur le fait que nous ne pouvons pas régler les sujets au niveau de la branche.
Nous sommes OK pour vous envoyer des remarques sur la sémantique. Les espaces de discussions ne sont pas en 114 mais à un autre endroit. Si cela se met en place cela nous va bien.

FNCA : Ne vous méprenez pas. Nous avons conscience que vous avez bien travaillé le dossier, vous avez tous bossé le sujet. Nous essayons de tenir compte si cela crée des crispations. Nous prendrons le temps nécessaire pour essayer d'arriver à un accord.
L'accord sur les conditions de travail doit parler des salariés, mais sans client il n'y a pas de salarié.
Il faut avoir la globalité des engagements quand on change les mots.
En ce qui concerne le local et le national, nous ne pouvons pas mettre en doute à chaque paragraphe la volonté locale de faire.

FNCA : Présentation du 1 1 2 le système d'information.

SNECA : Nous voudrions ajouter les ergonomes.

FO : Sur la dernière phrase du 2eme paragraphe...nous trouvons la phrase un peu compliquée et nous souhaiterions une autre formulation car nous avons encore des problèmes sur les outils...
Il y a un point de fond à traiter dans la forme. Il faut trouver l'harmonie entre client et salarié, mais c'est vrai que les clients nous font vivre.

CFDT : Nous voudrions être sûrs qu'il y a inclus toutes les formes de travail à distance et déplacé

SUDCAM : Comme vous ne voulez pas changez les formulations, nous ne proposerons rien.

FNCA : OK pour associer les ergonomes. Oui à la question de la CFDT. OK pour attendre une formulation de FO.

SNECA : Nous voudrions ajouter une phrase sur le SI et sur les tests qui sont concluants ou pas.

FNCA : Présentation de la page 5
Vos remarques sur le droit à l'erreur, cela est dans le point suivant.
L'accord pose la question de la synergie qui doit être conforté entre siège et réseau.

FO : Nous n'avons pas trouvé les endroits où il y avait interconnexion entre salariés et clients sur les plans d'actions.

SNECA : Nous retrouvons ce que nous avons demandé.

CFDT : Tout ce que nous voulions est inclus

SUDCAM : 
« Le diagnostic a également mis en lumière des pratiques d’association des salariés et des clients à l’élaboration des plans d’actions et offres de service dès l’amont des projets et le développement de la coopération Siège / Réseau. »
  Pas de relation avec les conditions de travail
Paragraphe complet « Les engagements des entreprises de la branche… »
  Pas très concret pour les salariés, trop de disparités entre le discours et ce qui se pratique, et rien ne servant réellement aux salariés

FNCA : On va voir si on peut l'intégrer.

FNCA : Nous avons notés 2 organisations en phase.
Nous ne reviendrons pas sur la dernière remarque sur le fait qu'on n'est pas en phase.
72 % des CR disent que les collaborateurs sont associés au plan.

FO : Dans le diagnostic nous ne voyons pas la partie "client".

FNCA : L'association des clients n'avait pas été spécifiée mais c'est une pratique courante.

SUDCAM : Il s'agit surtout des managers qui ont été associés.

FNCA : On peut supprimer la référence à l'association des clients ou réécrire une phrase à part.

FNCA : Présentation de 1.1.4

FO : Nous préférerions "reconnaissant" le droit à l'erreur plutôt que le terme "accordant"

SNECA : Nous avions demandé à ce que soit fait référence à l'accord GPEC.

CFDT : Une demande de clarification sur la notion de salarié comme acteur de son travail

SUDCAM : Nous préférerions aussi le mot "reconnaissant" le droit à l'erreur et ajouter pour tous, Nous constatons que plus la PCE est élevée plus le droit à l'erreur existe.
Il faudrait enlever "sur le vécu" de la charge de travail car c'est un fait.

FNCA : OK pour mettre reconnaitre le droit à l'erreur pour tous. Donc quelles que soient leur ancienneté et leur PCE.
Sur les remarques de SNECA et CFDT OK pour une modification.
Pour une référence à un autre accord, nous ne sommes pas favorables.
Sur la perception de la charge de travail, nous allons laisser la perception.

FNCA : Pratiques managériales et préparation des managers
Nous allons intégrer une personne de l'IFCAM dans l'observatoire...

CFDT : Nous ne voyons pas les moyens que nous pouvons donner au manager comme formation face à la nouvelle organisation du travail.
Est ce que cela veut dire que l'observatoire va se saisir de ce sujet là? 

SNECA : Nous sommes satisfaits de voir que le pilotage "archaïque" a été enlevé. Il nous manque comment on va accompagner les managers. C'est bien d'inclure l'IFCAM mais cela ne fait pas tout.

FO : Nous constatons avec plaisir l'évolution du métier de manager. Il va y avoir une grosse déclinaison locale à mettre en place. 
Manager relais efficace de la RH mais attention aux marges de manœuvre trop importante. Il ne faut pas que la RH soit une chambre d'enregistrement.

SUDCAM : 
1.1.5 « Si le manager est perçu par les salariés comme un véritable soutien, à l’écoute, des points d’attention d’améliorations ressortent autour du sens du métier notamment sur le rôle d’accompagnement des transformations du manager et des nouvelles formes d’organisation du travail. »
INCLURE DANS CE PARAGRAPHE LE FAIT QUE LA FNCA S’ENGAGE A LUTTER DANS LES CR CONTRE L’UTILISATION DE PRATIQUES TELLES QUE BENCHMARK, TABLEAUX STYLE BATONNITE ET CHALLENGES
1.1.6 « Faire des managers des relais efficaces du développement Ressources Humaines en leur donnant davantage de marges de manœuvre à l’aide de formations adaptées. 
-        Intégrer une formation sur le droit du travail 
-        Intégrer une formation sur les IRP 
-        Intégrer une formation sur les risques psychosociaux
-        Intégrer une formation sur le management du télétravail »

FNCA : Cela ne nous parait pas efficient de parler de battonite, benchmark...
Sur les formations adaptées, nous sommes OK. OK pour parler du "à distance".
Pour nous le manager reste un manager coach, il nous semble qu'il y a une incompréhension avec FO.
Pas d'accord pour citer un autre organisme de formation que l'IFCAM.

FO : Il n'y a pas d’ambiguïté sur le mot "coach" qui n'a pas toujours une connotation positive.

FNCA : 1.1.7 : présentation

SNECA : Remplacer "sensibiliser" par "former"

CFDT : Nous sommes satisfaits sur l'idée de former les partenaires sociaux. Nous sommes satisfaits d'avoir été entndus.

SUDCAM : 
Définition du terme « association », à savoir véritable décision entre la Direction et les OS, ou juste infoconsult ? 
« La question des dispositions d’accompagnement et de formation à l’analyse du travail mis à la disposition des partenaires sociaux a été posée. »
  Explication de la phrase, clarification
« Les entreprises de la Branche s’engagent à favoriser un dialogue construit et continu entre les DRH, les représentants des CSE et les Médecins du travail sur le thème des conditions de travail. Pour cela les entreprises de la Branche s’appuieront sur des accords de dialogue social à la hauteur de la Branche»
Les accords dans les entités ne sont pas toujours à la hauteur.
« Former les partenaires sociaux aux méthodes d’analyse du travail pour faciliter leur association dans les projets de transformation »


SNECA : Nous aimerions une référence à la commission NICE.

FNCA : Nous allons évoquer NICE plus loin....
Nous allons répondre favorablement à former plutôt que sensibiliser. Ce sera le même type de formation pour tous.
Cela ne nous parait pas adapté de rajouter une phrase sur la qualité des accords.
Le mot "associer" est à un degré plus important que le la simple "information".

FNCA : Article 2
Nous proposons de porter à 3 le nombre de participants par OS signataires.
On ajoute des personnes qualifiées de CASA, de la FNCA, de l'IFCAM.

SNECA : Nous sommes ravis de cette 1ère rédaction (nous aurions aimé être 4)

SUDCAM : Trois représentants par Organisation syndicale signataire représentative dont le permanent ainsi qu’un représentant par OS non représentative 

FO : Étonné par la notion de représentativité.

FNCA : Il nous semble que 3 va bien sur les organisations signataires. Avec un observatoire trop large cela ne serait pas bien.
note du Webmaster : si t'as pas signé eh bien tu es  exclu et la vie continue sans ton avis ( on peut aussi lire entre amis, ça rime )

FNCA : Assises

CFDT : En plus des assises nous proposons d'avoir une journée annuelle sur les conditions de travail.

SNECA : Même remarque que SNECA

FO : Valoriser de manière plus importante les assises notamment dans les entitées

SUDCAM : Nous avons été invités aux assises et avons trouvé que cela était intéressant. Nous espérons si nous sommes réinvités en tant qu'Organisation Non Signataire de ne plus être stigmatisés sur nos badges.
Quand à faire un évènement annuel sur les conditions de travail, nous y sommes favorables.

FNCA : Nous vous rassurons en tant qu' OS Représentative vous ne serez pas stigmatisés et certainement invités.

FNCA : 2.2 2.3 et 2.4 

Pas de remarque particulière des 4 OS.

FNCA : 2.5 et 2.6

CFDT : Satisfaction

SNECA : Pas de complément sur ces 2 articles qui conviennent

FO : Enlever les parenthèses.

SUDCAM : Pas de remarque particulière.

SNECA : OK pour enlever la parenthèse.
Nous voudrions mettre une passerelle entre la commission NICE et l'observatoire des conditions de travail.

SUDCAM : On ne voit pas d’inconvénient à ce qu’il y ait des liens passerelles entre Nice et conditions de travail tout en conservant le principe que chaque entité est différente de l’autre.

FNCA : OK sur la proposition pour enlever les parenthèses.
Sur la commission NICE V2, un point sur les travaux de chaque commission soit fait réciproquement dans les 2 instances.OK pour SUDCAM et SNECA

FNCA : Nous voulions vous remercier sur la qualité des échanges sur cet accord, ce qui prouve que tout le monde y apporte de l'importance.
Nous allons vous adresser une proposition d'accord pour le 5 mars. Cela permettra d'avoir le temps de recevoir vos remarques pour que la séance du 23 mars soit conclusive.

FNCA : Incivilités
Rappel des accords et de l'articulation de celui ci
C'est un bon exemple de ce que notre branche peut amener alors qu'il s'agit d'un bloc 3.
Nous avons pu constater les incivilités et les mesures qui peuvent être mises en œuvre. 
Nous avons conscience que nous pouvons toujours nous améliorer. 
Sur le plan de la méthode nous avons décidé de faire un temps d'échange technique en amont de cette négociation.
Nous vous proposerons un projet de texte avant la CCPNI

SUDCAM : Comme vous l’avez souligné c’est un accord signé à l’unanimité, qui a été prorogé. Je partage le fait que ça soit un bon exemple de ce que notre Branche peut amener alors que c’est un bloc 3, tout comme pourrait l’être un accord sur le télétravail. On peut améliorer ce que l’on regarde, on peut également améliorer avec un paragraphe supplémentaire avec les bonnes pratiques dans certaines entités suite à une incivilité. On part plutôt positif sur cet accord, la base est bonne.

FO : Nous vous enverrons des remarques d'ici la CPPNI.
Nous étions signataires, il y a des pites d'amélioration.

SNECA : Nous remercions les équipes fédérales sur la qualité de la réunion technique. Nous sommes d'accord a ce qui a été dit par P Fort et JY Salvat sur le fait qu'il s'agisse du bloc 3. Depuis la signature de l'accord les notions d'incivilité ont changé. Il y a des notions d'incivilités et des notions de zones sensibles. 

CFDT : Importance de prendre en compte le contexte particulier de cette année. Nous rejoignons les déclarations des autres OS concernant les articles 2 et 3. On ne peut pas négliger qu'une prise en compte de ce sujet a été effectué dans nos entités.

FNCA : Nous avons retenu la volonté d'amender ce texte que vous aimez déjà. On comprend l'idée des zones sensibles, des nouvelles formes d'incivilités...nous sommes ouverts à plusieurs évolutions. Nous pourrions voir vos propositions et un retour de notre part pour une signature en avril.
Nous vous remercions pour votre participation et votre adaptation dans ces conditions de travail pas facile.

Fin de la séance à 16h42

 

Cette page a été rendue publique  SANS CORRECTION
dès la fin de la séance .

C'est cela la TRANSPARENCE SUDCAM
Pour toute info sur ce Direct
n'hésitez pas à nous contacter