Les Négociations du 24 Novembre EN DIRECT !


Publié le 24/11/20
Dernière mise à jour le 26/11/20

COMMISSION NATIONALE DE NÉGOCIATIONS

Mardi 24 Novembre 2020

CE DIRECT réalisé pendant les négociations est accessible à celles et ceux qui nous en font la demande.
N'oubliez pas d'actualiser votre navigateur pour suivre ce DIRECT ( F5 pour IE & Firefox)

Présents connectés pour SUDCAM : K Sahuc, K Saussereau, G Vizot, JY Salvat.

A  l'ordre du jour  :
  •  Suivi national : Incivilités ;
  • Dialogue social (suite) ;
  • Formation professionnelle (suite) ;
  • Article 32 de la Convention Collective Nationale (suite) ;
  • Conditions de travail (suite) ;
  • Salaires 2021 (ouverture).
    Nous sommes assez étonnés de voir ce sujet spontanément mis à l'ODJ en cette période de l'année .... 

Début : 10h00  

FNCA : Regrette que nous soyons obligés d'être en format distanciel. Souhaite tous ces vœux de santé à tout le monde. Espère qu'en 2021 nous puissions revenir à un format normal. Remercie l'ensemble des partenaires pour avoir tenu toutes les séances cette année malgré les difficultés.
Nous vous proposons une heure de fin vers 17h00.
Le contexte est anxiogène...nous espérons qu'en 2021 nous serons en présentiel.
Signature de l'accord de branche sur le parcours  des élus, c'est toujours bien d'arriver à des accords et nous ne banalisons pas cela.
Rappel de l'ordre du jour

 

SNECA : Nous avions une déclaration à faire sur le fait que nous n'avons pas signé l'accord sur le Parcours des élus.

Le Sneca ne sera pas signataire de l’accord de branche relatif aux Parcours Professionnels des élus et titulaires de mandats syndicaux.

 Le Sneca remercie la FNCA pour la qualité du diagnostic du dialogue social national réalisé et présenté lors de la réunion technique, qui a bien mis en lumière la façon dont l’accord s’est mis en place dans les entités de la branche, qui permet de souligner l’importance du dialogue social en tant que composante essentielle du volet humain du projet de Groupe.

Le Sneca souligne également les avancées accordées dans ce nouvel accord sur la prise en compte des mandats dans la détermination des objectifs, dans l’organisation des équipes, dans la sensibilisation des salariés de l’entreprise et plus particulièrement des managers des titulaires de mandats.

 

Néanmoins, le Sneca regrette la non prise en compte par la FNCA des heures de travail syndical, qui vont au-delà des simples heures de délégation dans le calcul d’évolution de la rémunération des titulaires de mandats visés par l’article L 2141 -5-1 du code du travail , qui nous avait amené à ne pas signer le dernier accord. Le Sneca demandait que l’activité syndicale soit prise en compte dans sa globalité et non en prenant en compte uniquement les heures de délégation, ce qui est réducteur dans l’activité syndicale d’un élu.  

 Le SNECA a exprimé lors de la dernière séance de négociation sa déception de ne pas voir ce point être pris en compte.

Vous nous contraignez donc à nouveau à ne pas signer cet accord.

SUDCAM : Par rapport au parcours des élus, une petite précision, nous ne l’avons pas reçu physiquement, mais nous le signerons. Nous avions effectivement la même réserve sur l’évolution salariale et les 30%, mais nous étions déjà signataires, on y trouve des avancées notamment sur la prise en compte des objectifs individuels et collectifs des unités, ainsi que d’autres avancées.

CFDT : Nous reprendrons les propos de SUD et du SNECA. Nous avons noté les avancés comme SUD et nous serons signataires.

FNCA : Dans notre fougue, nous pensions que c'était déjà signé mais il s'agissait d'intention de signature. Nous notons qu'avec les mêmes réserves 2 signent et 1 ne signe pas. Nous ne sommes pas d'accord sur le terme de "contrainte". 

INCIVILITES 

FNCA :  Vols à main armée : globalement peu. 1 au CA cette année (0 l'an dernier).
On constate une hausse des incivilités car nos processus s'améliorent et maintenant les gens font plus et mieux remonter les incivilités.
Présentation des causes des incivilités (à noter dans les "autres" le refus de porter un masque).
Nombre d'incivilité et le nombre de compte clôturés (env 1/2)
Développement d'outils de dissuasion
Pour 2021 nous voudrions rajouter les incivilités par type (sexiste, raciste...) et par canaux.
Nous aimerions recenser les différents moyens de remontées des incivilités

FO : (qui avait eu un problème de connexion) : Nous ne serons pas signataires pour les mêmes raisons que le SNECA mais nous notons les avancées.

SUDCAM : Ce sont plus des remarques que des questions. Nous sommes très intéressés sur le type d’incivilités (sexistes, racistes) et par les types de canaux surtout cette année où nos canaux ont été inhabituels. On avait une proposition, on sait que c’est compliqué à mettre en place avec toutes les entités, mais nous aimerions qu’un travail soit fait pour essayer de rendre pareils les types de déclarations pour comparer ce qui est comparable. Par exemple une incivilité dans le fin fond du Vaucluse ou Hautes Alpes n’est pas dans le même degré que celle de Marseille par exemple. On aimerait une norme commune. Merci à l’équipe pour le travail fourni qui est très intéressant, on voit le suivi, les évolutions, et les nouveaux focus nous semblent très intéressants également.

SNECA : D'accord avec les remarques de SUD. Nous voudrions savoir les raisons pour lesquelles nous conservons la 1/2 des comptes suite à une incivilité.
Nous voudrions avoir un état des endroits où ça ne fonctionne pas pour pouvoir améliorer.

CFDT : Nous vous remercions pour cette présentation. L'évolution de l'outil est bien. Nous sommes d'accord avec la demande du SNECA.

FO : Rejoint SUD sur les remarques. Nécessité de maintenir et d'accentuer les déclarations. Peut être mettre en place un système automatique et plus simple. Rejoint la demande de benchmark de SNECA.

SUDCAM : On s’est posé une question entre nous, quelle est la différence entre injures et insultes ?

FNCA : Nous vous remercions pour les retours. Entre insulte et injure, c'est inscrit dans l'accord. Il peut y avoir des excuses du client. Certaines incivilités ne nécessitent pas la fermeture des comptes. Merci pour vos remarques que nous essaierons de mettre en place.

SNECA : Nous pouvons entendre que vous ne pouvez pas étendre le même système mais il n'est pas possible que certaines CR en aient 0.

Nous voyons que les déclarations se généralisent et pour nous c'est un minimum. Nous aimerions des formations, en particulier pour les managers, de formation sur les attitudes à avoir. Nous voudrions mettre cela en place à titre préventif.

FNCA : Merci pour vos remarques et reconnaissances des avancées. Nous avons un souci de transparence sur ce sujet. Nous allons continuer à inciter aux déclarations d'incivilité. Une des raisons de l'augmentation du nombre est en partie due à la prise en compte par les équipes des déclarations. Nous allons encore améliorer le suivi.

Dialogue social de branche.

FNCA : l'accord arrive à terme le 31/12/20.
Nous allons faire le rappel de l'historique des négociations, conférence des permanents.
Nous ne voulons pas baisser les moyens globaux des organisations, d'où le texte que nous vous avons envoyé.
Présentation du document avec les modifications intégrées.
Présentation du préambule.
Présentation des congés spéciaux dit article 5.
Les données en annexe sont aussi mises à jour.
Le formalisme (déclaration des adhérents) va être allégé, plus de nécessité de faire de liste préalable.
Remplacement de CCN par CPPNI.

FNCA : Plusieurs demandes n'ont pas été retenus : souplesse, monétarisation, report d'une année sur l'autre, augmentation du plafond individuel.
Actualisation "agent" a été remplacé par "salarié".
Proposition de désigner un 1/2 permanent supplémentaire en cas de baisse du nombre d'OS représentative.
Nous avions été étonnés de vos réactions et nous allons donner des éléments qui ont été discutés lors de bilatérales.
Le but est de garantir la qualité du dialogue social.
Proposition de modifier le préambule.
Ces propositions couvriront donc les mesures de représentativité de 2021 et 2025.
Proposition de distanciel pour certaines réunions.
Concernant les frais de nuitée, une OS a demandé de faire de porte à porte, nous avons partiellement répondu en passant le gare à gare de 2h00 à 1h30.
La durée de l'accord est de 5 ans soit 2 mesures de représentativité.
L'accord entre le 1er janvier prochain sauf celles concernant le 1/2 permanent qui entrent en vigueur le  cas échéant après la mesure de représentativité.
Concernant les OS non représentatives, un quota de 30 jours sera donné.
Je vous propose de prendre la parole.
Cette séance devra être conclusive.

SUDCAM : La modification proposée en préambule nous convient. Cela prend en compte nos demandes donc nous ne pouvons que nous en réjouir. 

 

Concernant les congés spéciaux on note de façon positive de ne plus faire de liste. L’aspect pratique a été pris en considération et c’est une bonne chose. On regrette toutefois que la FNCA n’ait pas pris en considération la possibilité d’accorder plus de 35j pour un élu.
 Concernant l’octroi de demi permanent, nous le voyons de façon positive. C’est une avancée significative. En revanche, nous avons un souci technique sur la demi-indemnité. Nous sommes prêts à abandonner cette indemnité au profit des frais réels avancés. Sinon,il y a un risque d’y perdre financièrement. Ce n’est pas un point de blocage à ce stade mais c’est gênant.
 Concernant les frais de nuitée, il y a la aussi une avancée avec le passage de 1H30 de Gare à Gare. La durée de l’accord nous convient également. IL y a également un geste envers les OS non représentatives avec des jours d’article 5 accordés. On pourrait même les convier à certaine réunions en tant qu’observateurs.

 

 

CFDT : Nous partageons le fait que nous sommes en fin de négociations. Nous notons que vous n'avez pas fait d'économie. OK pour le 1/2 permanent. OK pour les autres avancées dont le distanciel.
Nous allons vous demander une nouvelle fois le déplafonnement pour 1 personne à 100 jours pour les jours d'articles 5. Nous avons des exemples de nombre de jours qui sont "dépenser" pour que le niveau du dialogue social. Nous adressons un petit PS aux présidents car nous faisons vivre la branche dans d'autres organisations. Nous avons des responsabilités dans des instances : comité de groupe, agrica, occapiat, msa....
Vous avez besoin de syndicats dotés de moyens sur le CA mais aussi sur le champs.

FO : Déclaration :

Déclaration Force Ouvrière Accord Dialogue Social de Branche CPPNI 24 novembre 2020

Pour FO nous souhaitons revenir sur le projet d’accord de dialogue social de branche qui nous est proposé à la signature.

En effet, non seulement vous n’avez pas voulu retenir notre argumentation – légitime – de conserver les droits acquis localement par une représentativité locale toujours valable, mais vous nous proposez à la signature un accord qui constate le partage des biens du perdant au profit des restants, accord dont de fait nous ne pourrions pas bénéficier quoiqu’il arrive.

Subordonner l’octroi d’un demi-permanent supplémentaire à la perte de représentativité d’une organisation syndicale encore présente autour de la table de négociation, l’écrire dans un accord et lui soumettre cet accord à la signature n’est pas caractéristique d’une grande élégance, mais relève au contraire d’un cynisme et d’une indécence que nous ne pouvons accepter.

SNECA : OK avec les points développés par FO.
Les points positifs : plus de liste.
Points négatifs : augmentation du plafond des 35 jours (d'accord avec l'argumentation de CFDT). Avoir un quota supplémentaire du plafond pour peu de personnes. Nous aurions espéré avoir un 2ème permanent. Nous avons des difficultés de compréhension sur l'organisation de son travail à 1/2 temps. Nous aurions préféré un accord sur 3 ans pour se caler sur le cycle électoral.

FNCA : Merci pour l'expression de vos remarques positives et vos attentes. Nous ne partageons pas les biens du perdant. Nous considérons qu'il y a actuellement 4 permanents, nous tomberions à 3. Nous pensons qu'il y aura plus de monde avec 4,5 contre 4 aujourd'hui.

Nous vous proposons une interruption de 15 min.

Reprise à 12h22

FNCA : Nous réaffirmons que l'idée n'est pas de se "partager la dépouille"d'une OS.
Nous ne reviendrons pas sur le fait d'avoir 1 au lieu de 1/2 permanent.
Sur la durée, 5 ans nous parait mieux pour la stabilité.
Concernant les indemnités une OS a demandé le remboursement des frais réels, dans la mesure où nous octroyons 1/2 permanent, nous donnerons une 1/2 indemnité, pas d'option pour les remboursements.
2 OS ont demandé l'augmentation du plafond. Nous ne doutons pas du travail qui est fait dans le cadre de nos instances et de celles de l'extérieur. Nous ne considérons pas que ce soit à la branche de donner des moyens en dehors de la branche.
Nous proposons la possibilité de passer le quota de 35 à 50 jours pour 2 personnes.

FNCA : Nous avons compris qu'une OS signait, une OS non, une attendait son comité directeur, qu'en est il de SUDCAM ?

SUDCAM : Vous nous avez posé une question, nous allons vous répondre. Etant donné les avancées, et que nous avions signé le précédent, on note les 5 points d’avancées, le déplafonnement des 35 jours, le demi permanent, la souplesse avec la mise en œuvre des articles 5 en supprimant la liste, la durée de trajet concernant les frais qui a été réduite, les modifications de dernière minute que nous avions demandées qui ont été prises en compte, et malgré le point négatif des frais, nous serons donc signataires de l’accord.

FO : Nous réitérons la question pour 2025.

FNCA : Le jour où vous réintégrerez les négociations en 2025, vous bénéficierez du 1/2 permanent comme les autres OS jusqu'à la fin de l'accord.
Concernant FO nous apprécions vos remarques et votre présence mais nous ne faisons pas les lois.
Concernant CFDT nous sommes contents que vous participiez en dehors de la branche.

Pause déjeuner à 12h53, reprise à 13h48

Formation Professionnelle

FNCA : Vous avez reçu le 9/11 une proposition de texte amendée.
Nous envisageons la mise à la signature à l'issue de cette séance.
Nous avons fait mention du tutorat et du monitorat.
Nous avons intégré une vision prospective des métiers, une modification sur le CPF

FNCA : Formation hors temps travail.
Nous notons que peu de monde le fait c'est surtout des formations diplômante.
Nous proposons une liste de formations. Celle ci sera présentée en CPNEFP.
Une OS a demandé une reconnaissance pour les personnes qui s'investissent.
Une OS a proposé une évolution de la RCP mais le problème est que la RCP couvre la mise en œuvre...Nous avons tout de même fait une proposition en ce sens tout en respectant la CCN.
Le nouveau plafond est de 50 h. Les CR sont incitées à regarder pour la prise en charge des gardes d'enfants.
L'obtention d'un diplôme rentrera dans les critères de mise en œuvre d'une RCP.
Lors de la commission technique il a été convenu que l'entretien professionnel n'est pas le seul moment (certains peuvent en avoir tous les 2 ans), il peut donc être fait lors de l'entretien professionnel. Cette dernière proposition est un pas important où on espère un large consensus.
Nous avons intégré un ajout pour donner au salarié une vision sur l'évolution des métiers.
En ce qui concerne la VAE, nous avons mis à jour les diplômes concernés.
Pour le tutorat il est fait mention de mesures de reconnaissance plus incitative.
Nous avons intégré les dispositifs sur le CPF.
En ce qui concerne les crédits d'heures des personnes qui participent aux commissions formations, ceci est du niveau de l'entreprise avec un supplétif légal. Nous avons tout de même mis un article pour inciter à travailler dans ce domaine.
Un échange a eu lieu concernant l'AFEST lors de la CPNEFP

SNECA : Cet accord est un accord qui relève du bloc 3. Nous savons que lors de négociation il faut faire des pas, pour nous c'est un pas de géant notamment sur la partie RCP. On sait le faire dans le cas des réorganisations.
Pas assez d'avancées, nous préférons laisser au local et nous ne serons pas signataires.

CFDT : Au regard des modifications apportées nous allons regarder et reviendrons vers vous.

SUDCAM : Ce n’est pas une surprise et on ne fera que répéter ce que nous avons déjà dit.
Il y a toujours plusieurs lignes rouges qui ont été franchies, notamment le « hors temps de travail ».
Sans oublier les désaccords existants avec Ocapia. On regrette aussi le fait de mêler l’entretien professionnel avec l’obtention du diplôme, cela doit rester 2 choses disinctes.
Au final nous ne serons pas signatires de cet accord.

 

FNCA : J'ai un sentiment de gâchis...On va regarder et on revient vers vous dans 15 min.

Reprise  14h41

FNCA : Cela nous choquerait de ne pas avoir d'accord de branche sur la formation professionnelle.
L'accord précédent était signé par 3 OS jusque là. OK c'est du bloc 3 mais si vous ne voulez pas signer sur du bloc 3 ... 
Nous ne nous renions pas dans la proposition que nous allons vous faire. Nous entendons votre position sur le hors temps de travail même si ce n'était pas notre souhait. Nous vous faisons une proposition sur 30h pour le hors temps de travail.
La seule limitation que nous allons enlever est la notion de formations identifiées.

SUDCAM : Petite précision de notre problématique, ça ne vient pas du bloc 3, mais une des raisons d’être de la branche est d’impulser des choses non normatives, qui soit plutôt incitatives. Nous avons un souci sur le fond. Second souci c’est l’organisme choisi pour la formation qui a décidé de nous exclure.

FO : On note l'énorme avancée que vous avez fait, nous allons regarder mais avec un œil beaucoup plus positif.

SNECA : Nous avions dit que nous n'étions pas signataires, mais vous avez fait une avancée, nous allons nous réunir et revenir vers vous. Nous allons nous réunir et représenter le dossier devant notre comité directeur. Vous aurez une réponse vendredi.

CFDT : Nous constatons un changement. Nous allons y réfléchir et de manière plus favorable.

FNCA : Nous apprécions que cette avancée soit prise à sa juste valeur par les OS. Nous allons vous envoyer l'accord pour une ouverture à signature et les réponses d'ici vendredi.

SUDCAM : Les propositions faites sont objectivement compréhensives et intéressantes du fait de vouloir augmenter le nombre de diplômes liés à des primes.
La différenciation par niveau pourquoi pas. La notion des primes supérieures à celles de nos concurrents, si ces critères rentrent en ligne il faudrait aussi le prendre dans les autres référentiels…
es primes pour les gens de niveau bac on en a pas beaucoup. Les diplômes pour les gens en situation de handicap, cela mériterait une attention particulière pour ce type de population. Sur les modulations nous ne sommes pas très favorables, sauf au premier niveau. Nous ne sommes toujours pas pour le hors temps de travail. Et pour la mobilisation du CPF nous devons y réfléchir. Nous ne souhaitons pas « déshabiller Pierre pour habiller Paul ». On a donc du positif et du rédhibitoire.

SNECA : Pour certaines formations on baisserait les primes actuelles et pour certaines autres elles seraient augmentées. 
Nous ne voyons pas bien la mobilisation du CPF. Que deviendrait la partie 2 de l'article 32? 

FO : Nous comprenons que vous voulez donner à plus de personne mais on dévalorise les primes actuelles. Nous devons voir et analyser vos propositions.
Comment cela se passe pour les diplômes en cours ? 
Vous souhaitez "distribuer mieux et non distribuer plus". Y a t il des budgets maximum, il peut y avoir un effet volume.

CFDT : Nous voyons le travail que vous avez fait pour ces propositions. Il y a de la cohérence. Il faut voir si ces formations ont toujours de l’intérêt pour les salariés. Nous aimerions connaître le nombre de bénéficiaires que cela toucherait. Nous voulons moderniser et être réaliste pour l'article 32.
Nous souhaiterions plus de détail sur la mobilisation du CPF.

FNCA : Merci pour l'accueil de ces propositions. L'OS qui a demandé l'évolution reconnaît le travail effectué. Les autres OS ont des réserves et des points bloquants, mais tout le monde regarde avec un intérêt.
Notre motivation est de donner du sens en servant plus de bénéficiaires.
Lorsque nous voyons la montée en compétence de certains, nous trouvons dommage de ne servir que le bachelor.
Les primes sont décalées avec notre marché.
Nous vous proposons une réunion technique, la mise en œuvre se ferait pour 2021.
Il y aura nécessairement une phase de transition pour affiner, des simulations.

NAO 2020- SALAIRES 

FNCA : nous avions décidé de nous voir à 2 reprises. En début d'année nous avions signé à l'unanimité ce qui nous a réjouis.
Nous allons donc commencer aujourd'hui.
Il y aura une réunion technique en janvier avec T Gros le successeur de M Atig.
Nous allons commencer à échanger tout à l'heure mais la technique sera plus précise car cela évolue vite.
Nous allons parler de l'inflation prévisionnelle. Nous vous enverrons 2 semaines avant la CCPNI tous les éléments pour que la négociation soit la plus informée possible.
Il y a 2 autres éléments qui ont aidé à signer cette année. Il y a eu tout d'abord l'état d'esprit. Il y a ensuite le partage d'un pré requis sur le partage des négociations locales et des négociations nationales.
Il faut poser le contexte un peu atypique.

 

FNCA : Il faut regarder les éléments de pouvoir d'achat. Il faut voir aussi la pérennité des emplois.
Nous partagerons les impacts potentiels du non versement de dividende en 2021.
Une fois ces points évoqués, nous aborderons les points économiques.
Nous ouvrons nos discussions dans un cadre de pandémie. Ceci a fortement affecté notre année 2020.
Nous avons négocié un accord sur les congés payés pendant la 1ère période du confinement. Il y a eu un maintien des rémunérations sur avril mai et juin.
Dans d'autres entreprises cela a conduit à une baisse de salaire.
Il y a eu le versement d'une prime PEPA alors même que les PNB étaient en baisse. La PEPA a été versée dans toutes les entreprises sur le 1er trimestre 2020.
Le taux de chômage est en hausse à 9 % de la population. Nous réaffirmons notre modèle avec un maillage des territoires et un maintien des emplois.

FNCA : Nous n'avons pas l'intention de sabrer sur l'effort de formation non plus. Nous avons des programmes pour insérer les jeunes ou les personnes en difficulté.
Vous allez me dire que ce sont des salaires dont nous parlons en NAO mais cela nous paraissait important.
Concernant le non versement des dividendes. Cela correspond à l'année 2019 qui a été une année correcte. C'est la BCE qui nous interdit de verser les dividendes. Nous avons des équipes qui tentent de faire infléchir la position de la BCE. Si nous ne parvenons pas à le verser, il y aura des conséquences sur les résultats des CR et donc l'intéressement pour les salariés. Les dirigeants à la manœuvre en la matière n'ont pas baissé les bras. Ce n'est qu'à la fin de l'année que les entreprises étudieront ce qui peut être fait.
En ce qui concerne le contexte économique, on peut partager certains éléments. Les perspectives économiques sont très incertaines et dépendent de la propagation du virus, l'arrivée de vaccins par exemple. Certains secteurs d'activités sont à l'arrêt. En septembre la BCE prévoyait une récession mondiale de 9.6 %. La reprise de 2021 ne compenserait pas cette baisse.
En ce qui concerne le contexte de taux, il y a une persistance de taux extrêmement bas voire négatifs.

FNCA : Avant nous avions des taux bas mais nous pouvions faire des volumes, là les nouvelles recommandations des régulateurs sur les taux d'endettement pèsent sur les volumes.
Nous arrivons aux 3 indices d'inflation retenus
CACIB : + 0,17 %
CASA : + 0,5 %
BDF : + 0,6 %
Les 2 derniers étant tabac inclus.
Si on fait une moyenne nous sommes à +0,46 %

SUDCAM : Dans tout un certain nombre de choses évoquées, on peut difficilement aller à l’encontre.
Nous avons continué à être payés alors que d’autres non. La pandémie affecte l’économie, on le voit tous les jours. Le taux de chômage augmente. Les dividendes c’est un gros sujet de préoccupation, ça a été dit à de nombreux endroits, Nous n’avons pas d’inquiétude que nos dirigeants se sont saisis du sujet et s’en inquiètent.
Mais nous devons réfléchir à un plan B.
Concernant l’Intéressement et Participation,  il faut prendre en considération que 50% des salariés lesretirent  chaque année. Que va-t-on faire pour ces salariés-là. 
 Les dividendes de CASA sont le fruit des investissements des CR effectué. C’est un juste retour des choses.

 

L’évolution des taux on craint de les avoir pendant de longues années car nous partons plus sur un modèle japonais, mais ils ont toujours des banques et continuent de fonctionner. Ça fait partie des évolutions dont nous devons tenir compte. Sur les taux d’inflation c’est relativement intéressant d’avoir 3 taux dont 1 éloigné et 2 sont proches. Ça valorise nos différents points de vue communs, la vision est globale.
Si on regarde la CCN sur la part locale et nationale etc, personnellement si je viens le 25 ou 26/01, j’ai peur de venir et de vous devoir de l’argent… Plaisanterie mise à part, il faut avoir tous les éléments, on est dans un groupe où nous avons mis de l’argent de côté chaque année, on fait des résultats, des investissements, nous sommes solides. Nous devons à minima que nos collègues n’aient pas de perte de pouvoir d’achat. On ne peut pas s’arrêter au taux d’inflation et à ce qui est écrit. Si on peut pérenniser notre signature sur l’accord, à condition que votre proposition soit correc
te.

CFDT : Nous étions OIV donc toujours présents. Les résultats au 30/9/20 hors dividende son corrects. Il y a eu des gestes faits par Pacifica que ce soient financiers ou autres. Les salariés voient qu'on donne à nos clients et tous les salariés du CA méritent quelque chose

FO : En 2020 nous avons signé un accord unanime. Nous sommes toujours sur des revendications pérennes et collectives. Les conditions ont été compliquées pour les salariés. Les baisses de résultats sont dues à la baisse des résultats financiers (dividende CASA) mais les résultats commerciaux sont bons.
L'accord du 2 avril nous a permis de maintenir les salaires mais nous avons en contre partie de la prise de jours de congés et de jours de RTT.
La prime PEPA est pour nous un argument fallacieux car cela fait écho à une sortie de crise, elle a été acquise en 2019 suite à un blocage des négos et a été signé par 2 OS. Etant donnés nos résultats avoir du chômage aurait été malvenus.
Nous ne vous parlons pas de WeBank où on met des millions. Les salariés ne comprendraient pas une revalorisation.

SNECA : Nous saluons les engagements du CA notamment en terme de formation. Il y a des grands efforts dans le recrutement, c'est une bonne chose. Nous notons vos engagements sur les emplois. Nous ne reviendrons pas sur le non versement des dividendes, cela ne viendra pas dans les négociations salariales. Vu la situation, il est difficile de voir les perspectives économiques. La baisse de MIG a été compensée par les commissions. Si on regarde les résultats du 3eme trimestre, les CR continent à tirer leur épingle du jeu et nous pouvons nous en réjouir. De plus on prépare l'avenir.
Le groupe est solide, les CR sont solides. Nous avons eu des échanges sur le FRBG lors de la CPC. 
Les provisions sont là pour être prises lorsque les risques sont avérés.

FNCA : Nous trouvons que ces expressions sont très inintéressantes.
Je tiens à rassurer SUDCAM  sur le fait qu'il faut venir en janvier et nous espérons avec l'état d'esprit dont vous avez fait preuve cette année.
Nous ne sommes pas d'accord avec les propos de FO sur la prime PEPA.
Nous sommes contents que vous ayez souligné les différents éléments.
Nous voudrions revenir sur notre modèle coopératif qui conserve les résultats et qui travaillons sur nos territoires. Cette proximité donne du sens à nos résultats. Nous sommes forts de nos fonds propres mais fragiles de nos comptes d'exploitations. 
Nous sommes fiers de nos CR et de nos collaborateurs.
Nous ne nous verrons pas avant janvier, continuez à vous protéger et bonnes fêtes.

Fin à 16h50

 

Fin de la séance à ... 

Cette page a été rendue publique  SANS CORRECTION *
dès la fin de la séance .

C'est cela la TRANSPARENCE SUDCAM
Pour toute info sur ce Direct
n'hésitez pas à nous contacter

* seule modification faite : insertion de la déclaration FO à partir du mail reçu.