N.i.c.e. : nouvelle informatique convergente evolutive  qu'est ce que c'est ? y aura il des changements dans ma cr   2500 salariés aujourd'hui, 1000 de moins demain, vont ils tous revenir en cr ?  importance des avis ce ... dernières nouvelles ..., tous les tracts , toutes les communications


Publié le 08/02/10

 Rappel sur le projet NICE

Il s’agit de fusionner l’ensemble des 5 GIE existants en un seul système d'information.

2 GIE résulteront du projet : un GIE MOE (études et production informatique) et un GIE MOA (maîtrise d'ouvrage, demandeurs des évolutions, utilisateurs) qui seront employeurs du personnel. Certains personnels pourront rester détachés. Ce sera le cas pour la MOA sauf la MOA centrale. Pour les autres, nous ne savons pas jusqu'à quelle date.

 Selon l’étude de faisabilité et les données transmises par la Direction, la MOE perdrait 44% de ses ETP (Equivalent Temps Plein) en supprimant 1213 ETP et en fermant 39 des 55 sites actuels et la MOA passerait de 966 ETP  à 318 ETP (+ 102 non mutualisés).

Seules certitudes : tous les systèmes informatiques migreront vers la souche AMT dans les années 2011 à 2013, et la production informatique sera gérée par l’entité MOE.

LES PRINCIPALES ACTUALITES NICE 

Toutes les communications :
Tracts, réponses des directions, déclarations
date par date depuis le 22 septembre 2009

mise à jour du 10 Février  2010
à lire : "Convergence 2.0"  et  "Divergence 2.0" 

Annonce de la Direction : 
La signature officielle du protocole d’accord par les Présidents et Directeurs généraux des Caisses Régionales et des SIR se fera le 17 février prochain lors des journées mensuelles de la FNCA   Les 2 GIE seront créés avant fin février à la suite de cette signature. Un plan de communication est en cours de préparation pour accompagner cette naissance.
      Mis à part ça ils n'ont pas l'intention de "passer en force"  .... 

Déroulement des CE
liste des dates et des avis
liste des CR qui FORCENT

Quel est le personnel impacté par le projet ?

En premier lieu le personnel informatique. Pour certains GIE non employeurs, il s'agit de personnel détaché par les CR donc par exemple : les études, la Direction Technique, la Production, l’assistance réseau. Pour les GIE employeurs, c’est l'ensemble des personnels MOE et MOA à l'exclusion de l'informatique dite de proximité.

Le personnel périphérique immédiat sera également touché. Ce sont les personnes travaillant dans les équipes infocentre, dans les SAV sous contrôles des CR, des organisateurs de ceux ayant un rôle sur la maitrise d’ouvrage informatique.

En effet, les données utilisées pour l’ensemble des applications infocentre ne seront plus les mêmes. Soit il faudra effectuer un gros travail de modification des applications, soit celles-ci seront abandonnées et le service rendu sera à compenser d’une manière ou d’une autre.

Enfin, le personnel des Back-offices et des agences devra également modifier ses méthodes de travail. Les outils ne seront pas exactement les mêmes, l’organisation sera également différente, et certaines applications auront disparu.

Il semble que la quasi-totalité du personnel des Caisses Régionales sera impacté, sauf peut-être les 7 CR rattachées au GIE AMT.

Le projet NICE a également pour but de faciliter les coopérations inter caisses. Dans un deuxième temps, il est fort probable que les services du siège soit réduits.

Quel sera le Système Informatique disponible lors de la migration de la CR ?

De nombreux écarts entre le S.I. AMT et les 4 autres GIE ont été constatés.

Compte tenu des délais de mise en œuvre la plupart de ces écarts seront ignorés pour démarrer au plus vite les différentes CR le plus rapidement possible. Cela implique que pour certaines CR des solutions de contournement seront à adopter, propres à chacune des CR.

26 développements post-bascule sont prévus : tout dépend de la date de migration de la CR.

Il est illusoire de penser que cette opération sera transparente sur les activités des sièges et du réseau.

Ne connaissant pas la totalité du personnel impacté et n’ayant pas de garantie pour l’ensemble du personnel, bon nombre de Comités d’Entreprise vont se déclarer en incapacité de rendre un avis. Pourtant, il semblerait que les Directions veulent passer en force : elles font avaliser le protocole d’accord par leur Conseil d’administration.

Les CE doivent faire constater l’entrave et l’ensemble du personnel doit soutenir élus et organisations syndicales contre les modalités de mise en œuvre de ce projet destructeur d’emplois.
 Nous ne pouvons avoir une informatique de qualité avec des moyens au rabais !