Première Négociation de 2017 : LES SALAIRES


Publié le 26/01/17
Dernière mise à jour le 24/02/17

COMMISSION NATIONALE DE NÉGOCIATIONS

Jeudi 26 Janvier 2017

Ici, notre habituel DIRECT des NÉGOS

INFO du Webmaster : Cette page, réalisée en DIRECT pendant les négociations est accessible à celles et ceux qui nous en font la demande.
N'oubliez pas d'actualiser votre navigateur pour suivre ce DIRECT ( F5 pour IE & Firefox)

Délégation  SUDCAM : Christian BRIAUD, Denis Marion, JY SALVAT

Un seul sujet à l'ordre du jour - LES SALAIRES

Début : ..10h07

FNCA : présente ses voeux,  Unique sujet à l'ordre du jour : négociation de branche sur les salaires.
Nous avons un rituel bien organisé. Souhaite une belle année de négociations dans un contexte de changement. Tour s'accélère.
Rappelle les présentations préalables à cette négociation : éléments de contexte, d’environnement, financier...
Rappelle le poids des compartiments du salaire, l'égalité entre les hommes et les femmes...
 
FO : Souhaite ses vœux.  Puis fait une déclaration  
( La déclaration de FO est accessible ici : Déclaration du syndicat FO)
 
CGT : Soutien Ls camarades de FO avec lesquels CGT est en  phase et partage les remarques.
 
SUDCAM : Soutien la déclaration de FO. Présente ses vœux avec 2 vœux en particulier : la journée  commence bien nous espérons qu'elle ne soit pas plombée. Le 2ème vœu concerne la Guadeloupe : malgré la dernière lettre recommandée, il n'y a pas de volonté de la direction de bouger sur le sujet, nous ne cautionons pas  et ne vous suivrons pas si cela ne se décante pas dans cette CR. Il y a des attaques sur les élus et cela est inadmissible.
 
CGC : Présente ses vœux..D'accord avec la déclaration de SUD concernant la Guadeloupe.
 
CFDT : Présente ses vœux.
 
FNCA : Concernant la déclaration de FO. Nous n'avons pas entendu un problème de méthode dans les autres OS mais un accord sur le discours.
Si on doit changer la méthode ce ne doit pas être le jour de la négo. Certains signent, d'autres pas. Nous avons un bon taux de signature si nous devons faire un benchmark avec les autres banques. Rappelle que la branche couvre une partie de l'évolution des salaires et les CR aussi. Il y a donc plusieurs séances de négos.
La délégation fédérale est soucieuse des attentes des salariés mais pas de la relance économique. Le maintien des emplois dans notre entreprise et donc sur les territoires est un souci constant des dirigeants des CR. Les efforts pour développer des activités servent conserver des emplois dans les bassins d'emplois.
 
FNCA : Notion de pouvoir d'achat, de reconnaissance par rapport au passé et l'adaptation à l'évolution des nouvelles technologies.
Les CR vont devoir renforcer les budgets notamment dans CATS pour améliorer les outils, investissements également dans les agences et les siège.
Le PNB baisse, même si la gestion conservatrice des CR a permis d'amortir cette baisse.
L'objectif de ces investissements est de conserver les métiers et mieux s'occuper des clients. Il va probablement également y avoir une augmentation des budgets de formation.
Commentaires personnels de la délégation SUDCAM : Le film LA LA LAND est en ce moment au cinéma.
Pour l'instant, c'est BLA BLA LAND qui se joue à la FNCA.
 
FO : Notre déclaration a permis d'ouvrir un débat et cela nous fait plaisir. Nous ne partageons pas votre point de vue. Nous voudrions que le résultat soit réparti entre retour sur le capital investi, investissement dans l'outil et retour pour les salariés. Nous demandons une reconnaissance pour les salariés. La méthodologie nous semble inadaptée sur les rémunérations des salariés et sur votre vision de l'impact sur la société. Tout ce que vous pouvez donner aux salariés sera réinvesti dans l'économie réelle.
 
FNCA : Rappelle le chantier sur la rétribution globale. Rappelle que l'évolution de l'inflation a été plus faible que celle présentée par les économistes de CASA. Rappelle que l'énergie est assez volatile et donc influence l'inflation.
Sans plus tarder nous vous proposons de vous passer la parole pour voir vos attentes.
 
SUDCAM : Nous attendons vos propositions même si nous savons que nous risquons de ne pas être d'accord avec vous.
 
CGT : Point de départ des revendications : besoin des salariés pour vivre sur les territoires et les qualifications de ceux-ci. Nous rappelons que pour nous moins de 2150 € net par mois pour une personne isolée ne couvre pas tous les besoins des personnes. Certains sont en collocation, d'autres vont aux resto du coeur, d'autres encore ne partent pas en vacance. 1706 € net mensuel en classe 1, 2009 € net en classe 2. Ces moyennes montrent que dans 50 % des cas les salariés son inférieurs à 2150 €.
La reconnaissance doit se faire au fil du temps. Il faut une hausse de 2% par an pour réduire les écarts entre les femmes et les hommes. Les résultats cette année seront bons après des résultats très bons les années précédentes. Les moyens sont là. Il faut redonner du salaire de base. Il faut une augmentation importante sur les niveau A à F de 600 € brut, 400 € brut pour les G et H, 300 € pour les I.
Il faut augmenter le salaire de base. Vous détenez le pouvoir sur 65000 familles. Il faut aussi regarder l'ensemble du salaire socialisé.
 
CGT : insiste sur l'évolution de la santé des gens et demande à la FNCA de renoncer aux "allègements de charges" en versant l'ensemble du salaire socialisé. Serait prêt à accompagner ce renoncement.
 
FO : Demande une augmentation de 2 % au regard des évolutions de l'inflation et de ce qu'à dit la CGT. Demande une prise de transports de 400 € en plus de ee qui existe déjà notamment la prise en charge à 50% des abonnements.
 
CFDT : Nous entendons vos propos. Avec une inflation de 1,2 % et les mesures locales nous proposons une augmentation de 1,6 %, comprenant les augmentations locales . Nous voudrions faire des mesures pérennes et cette année il faut privilégier les RCI. Notre demande : 0,8 % sur les RCE/RCP et 3 % sur les RCI.
Faire une remarque sur la proposition de la cfdt :
 
Note du WEBMASTER sur cette demande : 1,6 % comprend les augmentations locales. En vérité ils ne demandent que 0,86 %, ca va bien arranger la Fédération !.
 
SUDCAM : Nous allons également donner des éléments de contexte. Nous allons citer le cabinet Hewitt qui a fait une étude sur 306 entreprises. Les prévisions de hausses de salaire sont de + 2,3 % en 2017. En Allemagne ces prévisions sont de 2,8 %, en Grande Bretagne de 2,9 %.
Les ambitions du groupe pour 2020 sont des résultats de 4,2 Milliards de résultat net. Les dividendes du CAC 40 sont de 46 Milliards soit une hausse de 17%. Il y a de l'argent et de la création de richesse. Pour qui ??? Pour quoi faire ??? Les salariés ne sont pas consédérés au CA. Ils sont là pour produire pluset c'est tout .
 
CGC : Veulent mettre l'accent sur l'ensemble des éléments de la rémunération. RCE 1,6 %. RCI 0.5 %
 
CFTC : 2,7 % soit 42 € brut pour les classes 1, 52 € pour les classes 2 et 74 € pour les classes 3.
 
FNCA :  Nous avons entendu vos propositions. Nous voulions savoir quelles étaient les pistes de réflexion des différentes organisations. Certains d'entre vous ont demandé un focus pour les salaires les plus modestes et un revenu de base. Cela est pris en compte dans la rému globale. Nous faisons souvent un plancher minimum qui permet à tous d'avoir un minimum garanti. Il faut avoir une attention particulière sur les salaires que touchent les salariés chaque mois. ( note du webmaster : c'est pas mal comme phrase !!!)
Vous parlez des résultats qui restent élevés, ce qui est vrai. Le résultat est construit sur un niveau de risque très faible dû aux équipes mais aussi au contexte économique. Il est très inférieur au niveau de moyenne historique. Les CR distribuent peu de dividende. Ce n'est pas l'intérêt aux parts sociales. Pour les CR une question peut se poser : où est le curseur entre rémunération du capital, investissement et salariés.
 
FNCA : Concernant la remarque de SUDCAM : quand on additionne les 1,73 % de local plus les mesures nationales, nous ne sommes pas loin des chiffres que vous avancez.
(note du Webmaster : c'est donc aux caisses régionales de tout faire, et il y aura des différences ... la négociation de branche ne sert quasiment à rien !!)
Concernant vos propositions de hausse sur les RCI, nous avons entendus beaucoup d'OS le demander, donc nous allons le prendre en compte. Nous allons faire une suspension de séance et nous reviendrons avec une 1ère proposition. Vos propositions nous semblent très élevées.
 
FO : Nous avons confiance dans le CA pour passer les difficultés. Les salariés y sont habitués. Il faut déconnecter le dossier rétribution globale et celui qui nous concerne aujourd'hui car la rétribution globale se fait à 0 augmentation. Il faut mettre un plancher.
 
CFDT : S'associe à la remarque de FO.
 
FNCA : Nous avons évoqué la rétribution globale à titre d'illustration et sans dire à cet instant que nous ne nous occuperions pas des bas salaires. Le sujet des salaires les moins élevés reste aujourd'hui. Nous sommes d'accord sur ce point là.
Suspension jusqu'à 12h11
 
FNCA : Avant de formuler la proposition nous voulons revenir sur un point de méthode d'une OS. Elle a fait référence à l'inflation sans tenir compte des mesures locales. Nous rappelons que nous avons convenus ensemble que les mesures locales sont à 0,72 %.
 
CGC : Nous souhaitons que le maintien du pouvoir d'achat soit acquis dans la négociation nationale. Le local venant récompenser les performances locales.
Demande 1,2 % + 0,72 % = 1,92 %.
 
FNCA : Rappel de la méthode. Mesures prises au 1/1. Les augmentations de salaire doivent être des augmentations pérennes. Personne n'a fait une demande de prime.
Ces éléments semblent partagés. D'habitude nous sommes sur la RCE en matière de compartiment. Nous avons entendu votre demande de travailler sur la RCI. Nous allons vous faire une proposition en ce sens. Des OS ont évoqué les salaires les moins élevés. Nous avons une volonté d'aller vers quelque chose que nous n'avons pas fait les 4 dernières années. Cela n'a pas vocation à être fait chaque année.
1ère proposition
RCE/RCP : 0,2 %,  RCI : 0,5 %
 
FO : Nous ne commenterons pas cette proposition. Elle est tellement loin de nos propositions. Ouvrir les négociations après le 1/1 nous parait pas être la bonne méthode.
Lorsqu'on vous a dit que nous souhaitions une reconnaissance. Dans nos têtes il s'agissait plutôt des RCE. La priorisation doit être les RCE et non les RCI.
 
CFDT : Nous faisons le constat que vous répondez à notre demande mais vous êtes hyper loin en termes de volumes. Nous allons essayer de digérer votre proposition.
 
SUDCAM : On s'attendait à peu mais là vous battez les records. C'est tellement éloigné de ce que font les salariés. Votre proposition est indécente. Notre proposition est toujours de 100 € net par mois. Mais nous allons en faire une 2ème : nous demandons la moyenne d’augmentation des cadres de direction.
 
CGC : Vous êtes très loin 4 € pour un TAU 7 € pour un cadre en moyenne.
 
CFTC : Vous aviez entendu notre proposition mais nous rappelons que c'est par mois et non par an. Vous ne respectez pas le travail des salariés.
 
FNCA : Au delà des remarques des uns et des autres et pour qu'il n'y ait pas de malentendu. Notre proposition est en général sur les RCE et cette année également sur la RCI à la demande de certaines OS. Nous avons entendu que nous avons un différent sur les volumes.
 
FO : Votre niveau d'augmentation des RCE est trop éloigné. Vous êtes 10 fois inférieurs à notre demande.
 
CFDT : Chaque année si on prend en compte les mesures locales et nationales on est au dessus de l'inflation.
 
CFTC : Votre proposition est 13 fois inférieure à la notre.
 
FNCA : Rappelle que l'inflation est un des paramètres. Nous n'avons jamais eu une telle baisse du PNB. Cette baisse n'est plus un chiffon rouge mais une réalité.
Nous allons aller déjeuner et nous notons que nous avons un écart significatif.
Reprise prévue à 13h45.
Reprise à 14h10
FNCA : Nous avons mesuré l'écart qui nous séparait. Nous souhaitons mettre un accent cette année sur la RCI sans pour autant changer notre stratégie d'augmentation des RCE. Dans cet état d'esprit, notre proposition est la suivante : RCE/RCP : 0,3 %  RCI : 0,8 %
Une fois encore nous pouvons réfléchir sur un plancher si cela s'avère une bonne méthode. A ce niveau de la négociation cela nous semble prématuré.

FO : Sur les RCI vous avez fait un pas mais nous préférons les RCE. Nous rappelons notre demande de 2% de l'ensemble des composantes de la grille.
Vous n'avez pas répondu pour la prime de transport. Nous allons attendre les prochaines propositions mais avec de la méfiance car vous partez de loin. Est ce que vous avez noté que vous êtes en dessous de l’augmentation du SMIC.

 
 SUDCAM : le chapitre 3 de la CCN prévoit que l’inflation sera au cœur des débats. Certes ce n’est pas le seul critère mais c’est le principal. Il doit être pris en compte. Nous rejoignons la demande de CGC qui est que le national doit garantir au minimum l’inflation. Il faut aller vers les collègues qui s’investissent dans les CR, ne regardent pas leurs heures. Vous dites qu’il faut faire un effort visible pour les salariés : ils ne verront aucune augmentation sur leur bulletin de salaires. J’aurais aimé voir une direction faire un effort vers les salariés, mais il n’en est rien. L’année dernière, je vous avais dit que vous aviez des oursins dans les poches, force est de constater qu’ils ont fait des petits cette année. A moins que votre logiciel soit NICE et qu’on ne peut donner trop tant il est défectueux.

Le niveau de résultats des CR est important et bon nombre d’entreprises rêveraient d’avoir le niveau de résultat des CR. Le niveau de FRBG est très important et peut être revu à la baisse.

Les salariés attendent un geste significatif. J’assiste aux NAO depuis pas mal d’années et tous les ans il y a des raisons pour ne pas donner. Quand j’étais petit, je regardais Caliméro à la télé, je ne pensais pas y avoir encore droit à 55 ans. Les salariés sont en attente d’un geste fort."

CFTC : Nous sommes plus sur les RCE. Nous voudrions que vous preniez en compte l'inflation annoncée par CASA.
 
CFDT : Nous sommes très embêtés car votre proposition ne nous satisfait pas. Si on regarde à plat la hausse de 0,3 % des RCI et 0,1% des RCE par rapport à votre proposition cela
 
CGC : Nous sommes très déçus par votre proposition. Nous n'allons pas aller jusqu'à 23h00 de 0,05 en 0,05
 
CGT : Votre 1ere proposition ressemblait à l’aumône, la 2ème à la petite pièce qu'on glisse à un enfant. Les salariés ne sont ni les uns ni les autres. Vos propositions sont  méprisantes. Vous avez les moyens de faire bien mieux.
 
FNCA : L'approche par RCI ne semble pas être la bonne. Nous prenons note de cette évolution. Nous avons un écart plus important que d'habitude. L'écart est significatif mais il ne faut pas présager de la fin. Nous regardons ce qui est possible. Pour nous l'inflation n'est pas un repère unique. Le PNB baisse et continuera à baisser en 2017. On sait gérer dans le temps mais les capacités ne sont pas infinies. Aujourd'hui nous sommes inquiets sur l'avenir du PNB. Nous n'avons pas suffisamment partagé sur les menaces qui sont devant nous.
 
FNCA : Nous avons pris en compte votre inflexion sur la RCI et sur la RCE. En termes de méthode, le 0,72 % local ne compte pas pour du beurre.
Nous allons faire une interruption de séance de 30 min. Le contexte est plus difficile que d'habitude.
 
Interruption de séance à 14h32, reprise à 15h07
 
FNCA : Nous avons pris le temps de la réflexion. Il y a eu des commentaires sur le niveau des propositions et il faudrait que les remarques prennent en compte les niveaux Nous avons reconstruit avec une volonté d'avancer même si le chemin est étroit. Nous avons cherché une proposition qui puisse satisfaire  les uns et les autres.
Double proposition
A.  RCE : 0,45 %      RCI : 0,8 %
B.  RCE et RCI à 0,5 %
Nous vous engageons à bien mesurer le niveau de la proposition. Nous ne sommes pas très loin du maximum que l'on peut faire.
Nous attendons des réactions et des propositions.
 
CFTC : Vous ne parlez pas encore de plancher ?
FNCA : Nous ne sommes pas encore au bout. Cela sera très lié au niveau de RCE qui sera retenu.
 
CGC : Demande une interruption de séance de 15 min.
Suspension de séance à 15h16, reprise à 15h36
 
CGC : Nous sommes plus proche d'une solution sur la logique numéro 2. Cependant nous ne sommes pas encore en équilibre par rapport à votre proposition. Nous sommes encore éloignés de l'inflation de CASA.
 
CFTC: Vous êtes loin de ce que nous demandions. Nous préfère préférerions la solution 2. Donne les exemples en chiffre pour les classes 1 2 3.
 
FO : Vous êtes trop loin de nos demande. Nous sommes sur la mécanique de la solution 2. Cependant nous étions à 4 fois plus. Nous ne pouvons pas accepter que le CA annonce une augmentation en dessous du niveau du SMIC national.
(note du Webmaster: Les lecteurs du Direct nous interpellemnt par mail , les contenus sont semblables à celui ci :"Ah ouais avec la dernière proposition RCE et RCI à 0,5 %, cela ne me fera même pas 15 € BRUT de plus par mois... Avec les différentes augmentations qui arrivent chaque année (Energie, carburant, alimentation ...) mon pouvoir d'achat sera encore moindre cette année...  bosser au CA c'est  :(  "
 
FNCA : Nous aimerions avoir les expressions de toutes les OS.
 
CGT : Nous vous avons expliqué la difficulté pour certains salariés de boucler leur fins de mois. Nous sommes loin de vos propositions.
 
CFDT  : Nous avons un double décalage : un sur le pourcentage et l'autre sur la solution, nous préférons la solution 1. Nous ne pensons pas qu'il y ait une possibilité de signature dans ce cas.
 
SUDCAM : Vos propositions sont totalement décalées. Vous parlez d'attirer les talents. Pour un jeune embauché, il s'agit d'une augmentation de 6,5 € nets.
 
FNCA : Interruption de séance supplémentaire. Regardez ce qui peut être un chemin ensemble. Nous reviendrons dans 20 min.
 
Iinterruption de séance 15h45 reprise à 16h02
 
FNCA : Nous avons profité du temps demandé pour donner l'ultime proposition. La volonté est de prendre en compte les attendus de chacun.
En cas de signature d'un accord. : RCE : 0,6 %,     RCI : 0,7 %
Plancher de 140 €
Si pas de signature d'un accord : RCE : 0,5 %,   RCI :0,6 %
Pas de plancher
(Note du Webmaster : Comme chaque année c'est le chantage à la signature avec  prise en otage des salariés qui n'y sont pour rien : HONTEUX, de la part de cadres de Direction qui ont une augmentation à DEUX CHIFFRES )
FO : Nous regrettons que la DFN n'aie pas choisi de prendre la proposition de FO concernant l'augmentation du SMIC.
Nous aimerions :
- des réponses sur la prime de transport de 400 € annuel comme le permet la loi,
- une ouverture de débat sur le salaire minimum au CA
- une ouverture de débat sur la méthode de négociations.
 
SUDCAM : Nous ne signerons que si le plancher de 140 € est mensuel. Donc dans l'état nous ne serons pas signataires.
 
CGT : Nous vous avouons que si le plancher avait été mensuel nous aurions pu consulter nos syndicats. A ce niveau là nous ne serons pas signataires car nous ne voulons pas recevoir de tomates.
 
CGC : Nous ne donnerons pas la décision aujourd'hui car nous sommes loin du mandat confié. Nous allons consulter nos sections.
 
CFDT : Nous allons consulter l'équipe de branche. Il faut nous donner des délais.
 
FNCA : Nous vous proposons le 3/2/17 comme date.
 
CFTC : Réponse sous huitaine.
 
FNCA : Nous retiendrons que c'est loin de certains, moins loin d'autres.
4 OS vont consulter. 2 sont non signataires.
 
SUDCAM : Nous aimerions avoir une réponse concernant la Guadeloupe. Nous ne voulons pas une réponse ce soir mais nous espérons que vous aussi,  souhaitez aboutir.
 
CGC : 100 % d'accord avec la dernière intervention de SUD.
 
FNCA : Nous allons jouer notre rôle d'influence comme vous le faites également. Nous ne vous avons pas répondu car ce n'était pas le sujet mais nous avons entendus et nous allons nous rapprocher de la CR.
 
Concernant les questions de FO : sur la méthode vous êtes les seuls à le demander mais on peut voir, sur la prime de transport de notre point de vue cela se fait en local, sur le 3eme sujet il faudra le préciser.
 
Fin de la séance à 16h29
 

 

 

Cette page a été rendue  publique SANS CORRECTION
dès la fin de la séance .

C'est cela la TRANSPARENCE SUDCAM

Pour toute info sur ce Direct n'hésitez pas à nous contacter