Coronavirus: Droit d'alerte lancé par Autrement Solidaires auprès de la DRH LCL ( Mme Goutelle)


Publié le 18/03/20
Dernière mise à jour le 18/03/20

Madame,


Je vous alerte ce mardi 17 mars 2020, face à la situation des salariés du réseau retail.

En effet, celle-ci représente un danger grave et imminent pour leur santé et leur vie en raison du virus Covid-19. Ce risque sanitaire est aujourd’hui avéré et les salariés de LCL ont peur. 

Par conséquent, je fais usage de mon droit d’alerte, au nom du Syndicat Autrement Solidaires, et vous demande de tout mettre en œuvre pour protéger les salariés en agence (gel hydroalcoolique, gants, masques...) avec des mesures à la hauteur d’une banque comme LCL, sans demi-mesure ou concession. Nous vous demandons de procéder à la fermeture des rideaux afin de filtrer l’accueil pour ne faire que de la fiducie nécessaire, les autres opérations devant se faire à distance (télétravail, téléphone, mail ou encore application mobile).

Si des agences doivent être fermées, nous vous demandons de ne pas regrouper un nombre important de salariés dans les agences devant rester ouvertes.

Je pense très sincèrement que la situation actuelle et que les dernières annonces gouvernementales faites hier soir auraient dû permettre de tout mettre en œuvre pour protéger les salariés en agences, au même titre que ceux des fonctions supports.

Au moment où je vous écris, il semble que ces mesures ne soient pas à la hauteur d’une entreprise comme LCL.

Dans l’attente de vous lire,

Bien cordialement.  

Thierry Cornu
Secrétaire du Syndicat  Autrement Solidaires 
Tél : 06.64.98.45.24