APPEL A LA GREVE DU 12 SEPTEMBRE


Publié le 08/09/17
Dernière mise à jour le 08/09/17

SUD PCA, LE CGT ET FO APPELLENT A LA GREVE LE 12/09/2017

 

Grève le 12 septembre 2017

Digne, place du marché, place De Gaulle, 11 h

Nice, gare SNCF Thiers, 10 h

Draguignan (s/préfecture) et Toulon (place de la Liberté), 10 h 30

Contre la Loi « travail » et le démantèlement du code du travail

 

Cette loi, cyniquement dénommée « loi travail », constitue en fait une régression sans précédent et une d’agression sociale contre tous les salariés. Pour ce faire, le pouvoir (présidé par un ex banquier !) et des élus à sa botte, n’auront pas lésiné :

Sur la méthode :

  • Pas de négociation mais une concertation des organisations syndicales et patronales reçues individuellement six fois une heure chacune.
  • Mise devant le fait accompli et passage en force avec l’utilisation des ordonnances.

 

Sur les principales « réformes » :

  • La négociation de base et de branche sera plus forte que la loi : ce qui reviendra à mettre les entreprises d’un même secteur d’activité en concurrence les unes les autres, tirer vers le bas les conditions de travail et de salaires, hétérogénéiser les mêmes métiers, bouleverser les conventions collectives, et ce, sans pérenniser pour autant les emplois …
  • Les salariés seront appelés par l’employeur à cautionner leur propre recul social (comme déjà vu par ailleurs !)
  • Les indemnités prud’hommales seront plafonnées en cas de licenciements abusifs : ainsi, la violation de la loi en la matière par un employeur sera en quelque sorte financièrement « bonifiée » au détriment du salarié victime …
  • Un contrat de chantier, ou de projet sera mis en place (on connait dans la banque !) : ce qui revient à instaurer le CDD « à vie » ou encore le CDI à « durée déterminée » (celle du chantier, du projet, de la « mission ») avec le risque de voir cette pratique étendue par la suite à d’autres activités et donc postes de travail

 

  • L’ensemble du dispositif sera moins protecteur pour les CDD et les travailleurs handicapés

 

  • Le compte pénibilité sera partiellement remis en cause

 

  • Les instances représentatives du personnel seront fusionnées : moins d’élus, moins de moyens et de disponibilité au service des salariés (quid du fonctionnement des œuvres sociales du CE), moins de droits d’intervention dans la marche de l’entreprise (quid des prérogatives des CHSCT), bref moins de protection et de capacité permettant à chacun et au collectif de travail de pouvoir être aidé et se défendre (le rêve du MEDEF devenu réalité).

 

Enfin, ces mesures ne manqueront pas d’avoir des « répercussions »

Y compris dans la banque et au Crédit Agricole, concurrence oblige …

 

 

Salariés de PCA, ne laissez pas faire, car vous ne serez pas épargnés.

Qui que vous soyez, combattez cette loi et rejoignez-nous !